Trouver une activité
Où allez vous ?
Que souhaitez-vous faire ?
Mots-clés
Top destinations
  • Italie Rome
  • Angleterre Londres
  • Pays-Bas Amsterdam
  • Irlande Dublin
  • Etats-Unis New-York
  • Belgique Bruxelles
  • Australie Sydney
  • Allemagne Berlin
Toutes les destinations
Pourquoi
Azurever ?

Azurever rassemble toutes les activités et bons plans sur votre lieu de vacances

La garantie d'un prix bas

En comparant toutes les offres et idées disponibles sur Internet

La plus grande diversité d'activités

Nous dénichons pour vous les meilleurs sorties et bons plans pour vos vacances

L'esprit tranquille

Limitez les files d'attentes et gardez votre temps libre pour profiter de votre séjour

 

Ils parlent de nous :
communiqués de presse
Alpes

L'aiguille rouge

Non il ne s'agit pas du film sorti en 1951 d'Emile-Edwin Reinert, mais bien du point culminant du domaine skiable des Arcs-Peisey-Vallandry.

A une hauteur de 3227 mètres d'altitude, l’aiguille rouge offre un panorama splendide sur les massifs environnants et l’ensemble du domaine skiable de Paradiski, de Villaroger à Peisey-Vallandry mais aussi les stations de l’autre côté du Vanoise Express : Montchavin-Les Coches et le domaine de la Plagne.

Une promenade sympa et familiale

Pour accéder au téléphérique de l'aiguille, il faut emprunter le Varet 40 et continuer sur l'audacieux et impressionnant (surtout depuis l'intèrieur !) téléphérique de l'Aiguille Rouge (« l'Aiguille Rouge 30 »).

Arriver depuis le flanc le plus éloigné du sommet (c'est à dire depuis Plan-Peisey) peut prendre jusqu'à deux heures avec des enfants ou des skieurs d'un niveau moyen; l'idéal est donc de mettre le cap sur l'Aiguille Rouge dès l'ouverture des pistes.

Une fois arrivé en haut, attention, il peut venter beaucoup et donc faire très froid !

Mais le jeu en vaut la chandelle et si le temps est clément, un banal sandwich jambon-beurre et un thé noir en thermos vous apparaîtront un festin de roi ! La récompense de l'effort en somme !

Rentrer à la maison

La descente étant un peu hardue au début, il est sage de se reposer un peu avant de l'entreprendre.

N'hésitez pas non plus à grignoter un morceau (barre de céréale, chocolatée, fruit etc) car une majorité d'accidents sont simplements dûs à la fatigue.

Un petit remontant devrait donc vous assurer le niveau de concentration nécessaire à l'attaque de certaines parties de la piste pelée par le vent, râpées de cailloux ou bien verglassée car à l'ombre.

Si les premières dizaines de mètres sont un peu pénible, dès que la pente retrouve un degré abordable (c'est à dire vers le premier quart des « Arrandelières »), la glisse redevient un vrai plaisir à partager; les pistes sont si larges que l'on pourrait skier côte à côte.

Informations pratiques

http://www.remontees-mecaniques.net 
A cette hauteur, il fait froid et le vent souffle ! Couvrez vous bien et pensez à prendre un appareil photo pour le panorama.

Jean-Baptiste Gibily © Azurever.com

Retrouvez nos meilleurs bons plans sur

Retour aux reportages de Alpes

 

Trouver une activité
Où allez vous ?
Que souhaitez-vous faire ?
Mots-clés