Punta Arenas

Entre pingouins et chercheurs d’or

Punta Arenas est la capitale de la province de Magallanes. Terre des indiens et des premiers colons, la ville est aujourd‘hui le centre économique de la Patagonie chilienne.

Histoire

Pingouins sur le détroi de Magellan

La zone de Punta Arenas était historiquement peuplée par quatre groupes d’indiens : les Aonikenks, les Onas, les Yamanas et les Alacalufes.

Les deux premiers étaient des chasseurs cueilleurs terrestres de grande stature, excellents marcheurs.

Les Yamanas et les Alacalufes quant à eux vivaient en nomades des mers, chassant et pêchant dans les canaux.

Le détroit de Magellan fut découvert en 1520 et devint une route majeure de transit entre l’Europe et l’Amérique.

Trois siècles plus tard, en 1843, une expédition de colonisation fut envoyée par le gouvernement chilien : les colons fondent le Fort Bulnes.

Cependant l’emplacement du Fort n’est pas adapté au développement urbain. En 1848 le gouverneur José Santos Mardones fonde la ville à son emplacement actuel.

Le nom de Punta Arenas vient de John Byron, navigateur anglais naufragé ayant surnommé le lieu « sandy point ».

La ville fut d’abord une colonie pénitentiaire peuplée de renégats et de criminels. Cette caractéristique demeure jusqu’en 1867, date à laquelle le président José Joaquín Perez met en place une politique pour attirer les immigrants et fait de Punta Arenas un port libre (zone franche).

La tradition d’élevage du bétail de la région commence en 1877, lorsque Don Diego Dubley Almeyda obtient la permission de partir dans les Falklands pour y acquérir 300 moutons.

A la fin du XIXeme siecle les grandes estancias, les maisons de maître et l’opéra sont déja établis. De nouvelles vagues d’immigrants arrivent avec la fièvre de l’or en 1910 et pendant la première guerre mondiale.

Des usines de traitement et de congélation de la viande, ainsi que des infrastructures de transport fleurissent tout autour de Punta Arenas.

Punta Arenas est aujourd’hui au centre de l’économie de la région Magallanes et le lieu d’arrivée de nombreux touristes en Patagonie.

Le Magellan et les pingouins

Les pingouins du Seno Otway

La ville en elle-même mérite une petite balade. Vous découvrirez la Plaza de Armas, le musée régional et le cimètiere.

La zone franche, bien que dénuée de tout charme, présente des prix attractifs, surtout pour les articles électroniques, sacs de couchages, tentes etc...

Les environs de Punta Arenas offrent de nombreuses possibilités de découverte et de balade.

Je citerais l’immanquable « pinguinera » d’Otway oú l’on peut venir, entre Septembre et Avril, observer une colonie de pingouins.

Ce sont des pingouins Magallanes, et lorsqu’il reviennent de la pêche le soir ils sont plusieurs dizaines ou centaines a se balader dans la pampa, à se reposer sur la grève ou à discuter en famille.

Depuis Punta Arenas il est également possible d’effectuer une navigation de 2h30 dans le détroit de Magellan pour se rendre au Monument Naturel Isla Magdalena oú des milliers de couples nichent.

Puma de l´Estancia Lolita

Vous trouverez également des tours se rendant a l’Estancia Lolita.

Il s’agit d’un zoo en plein air assez misérable, mais si vous rêvez de voir un puma et même de le toucher c’est l’endroit qu’il vous faut.

Il faudra cependant faire abstraction de la taille des cages et des grillages qui empechent les oiseaux de voler...

Les autres options sont nombreuses, il vous suffit de faire le tour des agences de la ville : kayak dans le détroit de Magellan, excursion au Fort Bulnes ou même golf !

Informations pratiques

Nombreuses informations en anglais et en espagnol
Office du tourisme SERNATUR
 

Marion Labatut © Azurever.com

Notre sélection expériences

Toutes nos expériences