Ile de Groix

Point de coq en guise de girouette, c'est un thon symbolique qui surmonte le clocher de Loctudy. Il semble ne plus vouloir suivre le vent. Est-ce nécessaire, on dit dans le bourg de l'île que de toute façon… Il montre toujours la mer.

Depuis des générations et jusqu'à la dernière guerre le Groisillon tirait du germon (thon blanc) l'essentiel de ses ressources. Il fut le premier port français pour cette pêche. Pendant toute cette période: conserverie, agriculture, élevage, goémon (algue en français) sont alors aux mains des femmes.

Aujourd'hui, Groix a trouvé une autre manne, le tourisme. La traversée est rapide depuis le " continent ", 45 minutes de navigation agréable. Laissez votre voiture à Lorient, grand parking (non gardé) près de l'embarcadère, ou parking surveillé mais payant un peu plus loin (avec navette).

Comptez moins de 50 francs par piéton. Il est possible de passer sa voiture (450 francs) ; réservation recommandée.

Groix est le paradis du promeneur. Dès l'arrivée au port des centaines de vélos en location, avec remorque si-besoin, vous attendent. Pour la nuit, le gîte étape, sur le quai est tout à fait recommandable (47 francs) tout comme l'auberge.

Sur l'île on trouve quelques chambres d'hôtes, un camping municipal et un privé à la pointe des Chats. L'été, quelques petits embouteillages sont à signaler dans l'île… impensable. Criques, plages, landes, ses 1400 hectares offrent une variété de paysages surprenants.

Les tridactyles (mouettes), maîtresses des lieux, vous accompagnent dans le moindre recoin côtier. La plage des Grands-Sables présente la particularité, seule en Europe, d'être convexe.

Minéralogistes en herbes (!) peut-être trouverez-vous des grenats ou quelques glaucophones rares (attention le prélèvement est-il autorisé ?) près de la Pointe des Chats.

A l'intérieur des terres, des dizaines de puits et fontaines, rappellent la forte présence d'eau douce dans le sous-sol. C'est une bonne idée ballade-jeu de piste.

Ces édifices, sont malheureusement souvent ruinés, ce qui ne semble guère émouvoir les autorités ; dommage. Ne manquez pas les superbes ex voto en forme de navire à l'intérieur des chapelles. Une visite à la réserve naturelle de Pen-Men s'impose.

Une autre, de l'écomusée de Groix, sur le port, offre un excellent aperçu du passé, pas si éloigné, maritime et laborieux des Groisillons.

Offrez-vous un petit café au calme à la librairie " l'Écume des jours ". On peut lire sur place. Ne manquez pas, dans la rue qui monte du port, l'étape " ambiance " chez Ti-Bedeuf, c'est LA taverne incontournable, genre Mecque des voileux.

Pratique :

- Traversée au départ de Lorient.

Notre sélection expériences

Toutes nos expériences