Balade autour de l'histoire communiste de Budapest

Type d'expérience Excursions et visites guidées

Avec l'aide d'un guide historien, cette balade de 3 heures vous permet de saisir le « communisme goulash » sous les décennies totalitaires de Budapest ; la dictature souple dans laquelle les Hongrois pouvaient bénéficier de certaines libertés en échange de leur obéissance sur les grandes questions. Vous apprendrez pourquoi, malgré toute la souffrance endurée par les citoyens de Budapest sous le régime communiste, la Hongrie a été appelée « la caserne la plus heureuse dans le bloc soviétique ».

L'excursion de « Budapest à l'époque communiste » vous emmènera le long de certaines scènes des événements majeurs de ces étranges décennies d'oppression mêlée à du progrès. Vous bénéficierez d'un aperçu approfondi de la vie quotidienne au cours de cette époque. Vous commencerez au square Bem József, où a débuté la première grande manifestation du soulèvement de 1956. Sur la place se trouve également un café qui a conservé son intérieur d'origine depuis les années 1960. De là, nous irons en métro jusqu'à la place Kossuth en face du Parlement pour y admirer plusieurs monuments qui témoignent des conflits politiques et armés qui ont eu lieu pendant la révolution de 1956.

Une minute de marche vous emmènera à la place de la Liberté, où la Guerre froide est symbolisée par quatre édifices en pierres : l'ambassade américaine, un monument à la gloire de l'armée soviétique, la statue du président Ronald Reagan et l'entrée d'un abri antiatomique secret. Vous prendrez ensuite le métro jusqu'à un ensemble de logements des années 1970 situé en périphérie du centre-ville. Ces pâtés de maisons peuvent sembler gris et ternes aujourd'hui, mais à l'époque les jeunes couples hongrois ont été enchantés de se voir attribuer un appartement dans ces immeubles parce que ces nouveaux bâtiments étaient dotés d'un ascenseur et du confort moderne encore inconnus dans les constructions existantes de Budapest. Vous aurez également un aperçu de ce à quoi ressemblait un centre commercial de l'ère communiste.

Nous nous dirigerons ensuite vers l'ancien stade du peuple (le stade de football de Puskas actuel), l'un des rares endroits de la ville où il y a des statues réalistes typiques du régime socialiste encore debout, qui témoignent de l'histoire héroïque de travailleurs, de soldats et d'intellectuels, en montrant le chemin en direction d'un avenir prometteur. Une courte promenade dans l'un des « trolleybus de Staline », vous emmènera à la rue Dózsa György, le grand boulevard qui a été utilisé pour les défilés du premier mai. Le guide utilise des iPad et des anciennes photos afin de vous montrer le contraste entre la topographie actuelle de la ville et celle sous l'ex-régime communiste. Ces aides visuelles vous aideront à vous rendre compte des changements qui ont eu lieu depuis la chute du communisme en Hongrie, par exemple lorsque vous examinerez le monument actuel qui se dresse à l'endroit où, en octobre 1956, des manifestants renversèrent la gigantesque statue en bronze de Staline.

Pour finir, à l'angle de la rue se trouve la non moins sombre maison de la terreur, un musée aménagé dans l'ancien quartier général des fascistes ainsi que des services secrets staliniens. Elle commémore les crimes perpétrés sous le régime communisme, en particulier pendant l'ère stalinienne. En face du bâtiment vous trouverez également un tronçon du mur de Berlin. La visite du musée n'est pas incluse dans la marche, mais c'est certainement une suite logique pour les personnes intéressées d'étudier plus en profondeur la vie quotidienne des Hongrois sous le communisme.

Ref : A-130475-BU