Abu Simbel

A l’extrême Sud de l’Egypte, à quelques 280 km d’Assouan et seulement une quarantaine de km de la frontière soudanaise, le majestueux site pharaonique d’Abou Simbel mérite véritablement le déplacement. D’autant que la mise en valeur des splendeurs de ce patrimoine antique n’a pas été une mince affaire !

Notre activité coup de coeur : Vol pour Abu Simbel et visite des temples - excursion privée

La facade du temple de NefertariTaillé dans la roche entre 1274 et 1244 avant JC, cet ensemble de deux temples, dédiés à Ramsès II et à son épouse Nefertari, a été redécouvert par hasard en 1813 par un explorateur suisse, Jean-Louis Burkhardt, alors qu’il était presque intégralement ensablé.

Seule, une des têtes des quatre colosses représentant le pharaon assis restait visible.

Le site fut déblayé en 1817 mais une autre menace, un siècle et demi plus tard, devait compromettre la préservation de ce lieu.

Il s’agit de la construction du barrage d’Assouan et du lac Nasser à l’initiative du Président Gamal Abd El Nasser.

Grâce à un vaste plan de sauvetage des sites antiques piloté par l’UNESCO dans les années 1960, les temples d’Abou Simbel ont été démontés et reconstruits à 200 mètres de leur emplacement initial afin de les préserver de la montée des eaux du lac Nasser.

La facade du temple de Ramses IIAinsi, vous pourrez vous émerveiller devant cet ensemble monumental : sur une même terrasse vous faites face, à gauche, au temple de Ramsès II flanqué de quatre statues colossales à son effigie (20 mètres de haut tout de même…), et à droite, aux représentations de Nefertari qui ornent la façade de son temple, qui, bien que moitié moins grandes que celle de son auguste époux, n’en restent pas moins impressionnantes.

Et pour vous donner une idée plus précise de l’échelle de ces statues, sachez que la statue de Tuya, mère du pharaon, pourtant plus grande que nature, n’arrive qu’au genou de son fils… !

C’est dire si vous vous sentirez tout petit face à ce majestueux pharaon (peut être un brin mégalo aussi…), qui plonge son regard, bien au dessus de vous dans l’horizon pour surveillez les frontières de son empire.

Le lac Nasser et les environs désertiques du site d'Abu SimbelL’intérieur du Grand temple de Ramsès II reprend les thèmes classiques de bataille (contre les Hittites à Qadesh dans l’actuelle Syrie), d’offrande aux Dieux, et de rituel de passage vers l’au-delà (ascension de la barque solaire).

Pour ma part, j’ai préféré celui de Néfertari, qui est plus émouvant, notamment parce que ses bas reliefs changent des représentations officielles que vous aurez pu déjà voir dans les autres temples de Louxor ou d’Assouan (Philae).

Enfin, l’environnement du site, fait de contrastes entre les grandes étendues désertiques et celles du lac Nasser, est de toute beauté et devrait aussi vous inciter à entreprendre ce voyage au cœur de la Nubie.

Adélaïde JANNOT © Azurever.com

Notre sélection expériences

Toutes nos expériences