Louxor

L’ancienne Thèbes, lieu de culte du Dieu Amon, a connu son apogée entre 1550 et 1069 avant JC.

Les temples de Karnak et de Louxor sur la rive orientale du Nil, et les tombeaux des rois, des reines et des notables creusés dans les roches de la rive occidentale du Nil, témoignent encore de son importance et de sa prospérité pendant l’Antiquité.

D’ailleurs, le nom arabe ‘al-uqsur’ dont est tiré Louxor, signifie les Palais, ce qui souligne encore sa grandeur passée.

Notre activité proposée : Survol du Nil et de la rive Ouest de Louxor en montgolfière

Temple de Louxor vu de GournaDésormais, elle est surtout la capitale du racolage, aussi, à moins que vous ne résidiez sur un bateau de croisière, préférez la réservation d’un hôtel à Gourna (rive occidentale du Nil et donc plus proche des nécropoles thébaines) à la résidence à Louxor.

En plus, vous pourrez en louant des vélos, arpenter les sentiers qui longent le Nil ou ceux qui vous perdront parmi les champs de canne à sucre.

Vous pourrez de toutes façons naviguer aisément d’une rive à l’autre, et jouir chaque fois d’une très belle vue sur le temple de Louxor autour duquel s’est construit la ville moderne.

Amoureux de Paris, son obélisque vous dira peut être quelque chose : il faisait initialement partie d’une paire, et son pendant n’est autre que l’obélisque de la Concorde.

 les prêtres portent la barque solaire du pharaon défuntLe temple de Karnak, un peu excentré, est très populaire, et pour cause, il défie toute mesure !

En y pénétrant, on a l’impression de ne pas savoir ou donner de la tête : temples, kiosques, pylônes, statues et lac sacré seront autant d’éléments qui attireront votre attention.

Quant à la salle hypostyle du temple de Karnak, véritable forêt de 134 colonnes gigantesques en forme de papyrus, elle constitue, pour beaucoup, le clou de la visite de Louxor.

Salle hypostyle du temple de KarnakPour éviter les inconvénients de la chaleur, vous pouvez le visiter de nuit, à la faveur d’un son et lumière, un peu kitch mais qui met bien en valeur les vestiges de cet édifice consacré au culte de la triade thébaine : le Dieu Amon, sa femme Mout et leur fils Khonsou.

En attendant la tombée du jour, vous pouvez vous familiariser avec les occupations populaires : jouer au backgammon (al taoula), ou aux dominos, en sirotant un jus de fruit frais, un thé et une chicha (et oui, en dialecte égyptien, la chicha ne se fume pas, elle se boit !).

Je vous conseille aussi la visite du musée de Louxor, climatisé.

Les éléments de sa collection sont peu nombreux mais très bien mis en valeur (contrairement au musée du Caire où vous pouvez passer à côté de pièces exceptionnelles noyées parmi un flot pléthorique d’objets mal présentés).

Adélaïde JANNOT © Azurever.com

Notre sélection expériences

Toutes nos expériences