Où sortir au Caire ?

Le Caire est non seulement la capitale politique, économique et spirituelle de l’Egypte, mais c’est aussi un pôle culturel très important du monde arabe, avec son salon du livre (en janvier), ses films, ses feuilletons diffusés dans tout le monde arabe et ses grands noms de la chanson traditionnelle, surtout la défunte Oum Kalsoum, dite Astre de l’Orient (« Koukab el sharq ») qui a même un musée érigé en son honneur sur l’île de Rodah.

Désormais, au palmarès des grandes stars égyptiennes de la chanson populaire, il y a notamment Amr Diab, et Mohammed Mounir (par ailleurs aussi acteur).

Vous entendrez forcément une de leurs chansons d’amour lors de votre séjour en Egypte, pas mal aussi de ritournelles de chanteuses libanaises dont l’incontournable Nancy Hajram.

Orchestre soufiCes têtes d’affiches ne se produiront pas nécessairement lors de votre séjour, mais vous pouvez aller écouter des groupes pop au River Hall, scène bâtie au bord du Nil sur l’île de Zamalek (avenue du 26 juillet).

Wast el Balab, un groupe très populaire au Caire y passe régulièrement, ainsi que dans la boîte de nuit l’After 8 (entrée par un passage qui débouche sur la rue Kasr el Nil à l’Est de Midan Talat Harb, en centre ville.

Cette boîte sans prétention est très conviviale et c’est une bonne occasion de se déhancher sur des musiques arabes (essentiellement mais pas exclusivement).

Les boîtes selects sont sur la corniche el Nil à côté de l’hôtel Conrad, à Bulaq. Enfin, vous trouverez d’autre night clubs à Zamalek et à Mohandissine.

Chanteuse de Haute EgyptePour découvrir les musiques traditionnelles et sacrées égyptiennes, rendez-vous sur les nattes du Makan, petite salle très sympathique situé sur la place Saad Zagloul.

Trois jours par semaine, vous y écouterez des groupes traditionnels de haute et basse Egypte.

Autre destination pour ce genre de concert, la maison Souhaymi.

Située au cœur du Caire islamique (rue Darb al Asfar, près de la rue Muizz eddin Allah), cette demeure traditionnelle ottomane se visite le jour et sa cour héberge régulièrement le soir des concerts de musique traditionnelle devant un public d’égyptiens (notez les jours de concerts en vous rendant sur place car le programme n’est pas toujours diffusé).

Derviches tourneursEnfin, vous ne pouvez manquer d’aller voir un spectacle de derviches tourneurs.

La même confrérie se produit deux fois par semaine dans la cour du caravansérail ottoman al-ghouri à proximité de la mosquée d’el Azhar.

L’entrée est gratuite, il faut arriver environ une heure avant le spectacle pour pouvoir y assister.

Un petit guide en Anglais le « croc » disponible dans différents cafés du Caire (par exemple le Café riche en centre ville vous indique l’actualité culturelle de la ville ainsi que les adresses des principaux restaurants, salles de spectacles, cafés et boîtes de nuit.

Vous trouverez aussi le programme culturel dans l’hebdo en français El Ahram (parution le mercredi).

A découvrir également : Visite du musée égyptien et des pyramides de Gizeh

Adélaïde JANNOT © Azurever.com

Notre sélection expériences

Toutes nos expériences