L'art nouveau en Egypte

À la fin du XIX e siècle, si l'Europe découvre l'Égypte, l'inverse est également vrai avec Méhémet Ali (1769-1849) qui veut moderniser son pays.

Un nouveau style architectural inspiré de l'Art nouveau supplante, au Caire et à Alexandrie, l'architecture fatimide traditionnelle. C'est le cas de l'hôtel Cecil (à Alexandrie), de l'hôtel Cosmopolitan et du salon de thé Groppi au Caire.

À la même époque en France, Émile Gallé s'inspirera des formes pharaoniques. Grammaire de l'art décoratif musulman Armes : aux XIII e et XIV e siècles, la fabrication des armes du Caire et de Damas, était renommée.

Damas surtout, était célèbre pour ses lames d'épées. Les poignards en forme de pioche servaient à trouer les cottes de mailles.

Bijouterie : les Persans sont les inventeurs des émaux cloisonnés. Bracelets, colliers, boucles d'oreilles, diadèmes étaient en argent ou en or, avec des ornements géométriques.

Bois : on le retrouve à travers les chaises, les fauteuils, les tables basses, les clôtures grillagées, les portes, les auvents, les balustrades, les fenêtres et les moucharabieh.

Calligraphie : elle est issue des inscriptions coraniques. L'écriture coufique est la prédominance de lignes droites, verticales et horizontales, dans un style constituant une écriture large. L'écriture cursive, au contraire, est formée de lignes courbes, d'une largeur inégale.

Céramique : les mosaïques et les carreaux de faïence émaillée sont un des principaux attraits du décor des monuments islamiques. Le bleu (couleur de deuil) est prédominant, le mélange cuivre-argent donne des reflets jaunes dorés.

L'industrie du cuir la plus ancienne est celle du harnachement.

Puis viennent la fabrication de sacoches, de sachets à poudre, cartouchières, babouches, coussins. La reliure accompagne les manuscrits anciens et les Corans.

La damasquinerie, technique d'orfèvrerie qui consiste à incruster des fils d'or ou d'argent dans une rainure creusée au burin est encore pratiquée aujourd'hui.

Étaient fabriquées à Damiette et à Alexandrie des étoffes brodées d'or avec pour motifs, les paysages d'Arabie, les aspects de la Mecque, des paons faisant la roue...

Le verre est surtout destiné aux lampes de mosquées ornées d'un décor épigraphiques en caractères d'émail même si des flacons et des bouteilles existent.

Les autres reportages sur l'art et la culture égyptienne

Les Arts antiques | L'art copte | L'art musulman | L'art nouveau | Vocabulaire de l'art
Les dieux Egyptiens | La momification | Les hiéroglyphes |
Akhenaton et Néfertiti | La vie quotidienne dans un temple égyptien | Le chat et les Egyptiens

Notre sélection expériences

Toutes nos expériences