Art et Culture : glossaire

L'essentiel des mots courants dans l'art égyptien antique

  • Abaque : bloc rectangulaire placé au sommet d'un chapiteau.
  • Architrave : bloc de pierre allongé reliant des colonnes entre elles ou une colonne et un mur.
  • Canope : vase de pierre ou de terre, à couvercle en forme de tête humaine, dans lequel on entreposait les viscères lors de l'embaumement.
  • Cartouche : nom du pharaon inscrit à l'intérieur d'un espace ovale, à partir de la IVe dynastie.
  • Cénotaphe : tombeau n'abritant pas le défunt. Colonne hathorique : le fût est surmonté d'un chapiteau qui reproduit le sistre, instrument de musique lié au culte d'Hathor comme à Dendera.
  • Colonne lotiforme : le fût est surmonté d'une fleur de lotus serrée ou épanouie, aux pétales séparés par un bouton (exemple au temple de Louxor).
  • Colonne papyriforme : le fût est étranglé après sa base, le chapiteau est fermé.
  • De cette colonne dérivent deux nouveaux types : la colonne à chapiteau en forme de fleur ouverte (campaniforme : les nervures du fût disparaissent) et la colonne « monostyle » qui ne comporte aucun fascicule, ni sur le fût ni dans le chapiteau, très souvent représentée à Karnak.
  • Déambulatoire : promenoir couvert, à colonnes, placé autour des temples et des mammisi.
  • Dromos : chemin des dieux, allée de sphinx conduisant au temple (exemple au temple de Karnak).
  • Hypogée : tombe rupestre consistant en un couloir ou une série de pièces s'enfonçant en légère déclivité et se terminant en un puits vertical plongeant jusqu'au caveau (exemple à Assouan).
  • Mammisi : monument où se déroulait le mystère annuel du dieu fils, c'est le temple de l'enfantement comme au temple de Dendera.
  • Naos : sanctuaire, ou « Saint des Saints », d'un temple divin.
  • Nécropole : zone de sépultures, exemple à la nécropole de Thèbes.
  • Nèmes : coiffure funéraire de toile empesée que portaient les momies et les statues des rois défunts.
  • Obélisque : bloc monolithique souvent en granit rose, dressé et surmonté d'un pyramidion pouvant être orné. Les obélisques étaient des symboles solaires, qui s'élevaient par paire à l'extérieur des temples.
  • Ostracon (au pluriel ostraca) : débris de poterie ou éclat de calcaire que le dessinateur utilisait pour faire une esquisse, le papyrus étant très rare.
  • Ouchebti (ou Chaouabti) : figurines déposées dans les tombes, chargées d'exécuter les corvées qui incombaient dans l'au-delà. Les tombes en contenaient généralement trois cent soixante-cinq (une pour chaque jour). Elles furent à l'origine en bois puis en terre cuite émaillée.
  • Pilier osiriaque : statue monolithe, formant bloc avec le pilier, représentant la figure du roi avec la forme, le costume et les attributs d'Osiris.
  • Pronaos : chambre devant le sanctuaire d'un temple, précède souvent la salle hypostyle.
  • Pylône : mur massif et monumental de l'entrée d'un temple. Les parois étaient inclinées et les coins complétés par des tores. Ils étaient généralement construits en dernier.
  • Pyramide : monument à base quadrangulaire et à quatre faces triangulaires qui servait de tombeau aux pharaons et aux nobles.
  • Serdab : pièce close à l'intérieur d'une pyramide contenant la statue du défunt.
  • Stèle : dalle de pierre (ou de bois) portant des textes, des bas-reliefs ou des peintures. Des stèles commémoratives ou votives étaient placées dans les temples (nombreuses aux musées du Caire et de Louxor).
  • Talatat : petits blocs de calcaire trouvés dans les temples d'Aménophis IV (Akhenaton) et réutilisés dans plusieurs sites (trente mille à Karnak). Un mur reconstitué de Talatat éparpillés se trouve au musée de Louxor.
  • Temple funéraire : temple accolé aux pyramides ; sous la Ve dynastie, on double ce temple d'un temple solaire.
  • Tombes rupestres : Tombeaux creusés à flanc de montagne comme dans la Vallée des Rois à Thèbes.
  • Tore : bande à section semi-circulaire constituant le coin d'un mur en pierre ou la bordure d'une stèle. Certains tores ressemblent à des faisceaux de roseaux entourés d'une lanière, ce qui démontre qu'ils dérivent de structures en matériaux périssables.
  • Uræus : cobra dressé sur le front ou sur la couronne du pharaon. Le cobra est associé à la déesse Ouadjet ou au soleil par son oeil. Il était considéré comme symbole de destruction, devait protéger le pharaon et crachait du feu.
  • Voûtes : la voûte « en voussoir » est constituée de pierres taillées en coin, qui s'appuient les unes sur les autres et dont la plus élevée est la clef de voûte. La voûte en encorbellement, en briques, est faite de saillies successives, de façon à ce qu'elles se rejoignent au sommet de la voûte.

Les autres reportages sur l'art et la culture égyptienne

Les Arts antiques | L'art copte | L'art musulman | L'art nouveau | Vocabulaire de l'art
Les dieux Egyptiens | La momification | Les hiéroglyphes |
Akhenaton et Néfertiti | La vie quotidienne dans un temple égyptien | Le chat et les Egyptiens

Notre sélection expériences

Toutes nos expériences