Monastère San Jeronimo, Grenade

 

Cloitre du monastère de Grenade

Le monastère de San Jeronimo se situe entre les rues Gran Capitan et Lopez Argueta, dans le quartier aristocratique de la Renaissance de la « Duquesa » créé au XVIeme comme conséquence de l'expansion urbaine que connaît Grenade après la Conquête de Rois Catholiques en 1492.

La reconquête amène de nombreux changements culturels, urbanistiques et architecturaux. Des hôpitaux, des églises, des monastères, des palais sont nécessaires pour la nouvelle population. Grenade ayant été le dernier bastion islamique d'Espagne, les Rois Catholiques mirent un point d'honneur à affirmer leur présence et leur pouvoir, avec entre autre la construction de la Chapelle Royale et le soutien de l'établissement des ordres religieux.

Cela passe par la création de nombreux monastères.Dans ce contexte, San Jeronimo est créé en 1492 grâce au parrainage des Rois Catholiques. Il est tout d'abord érigé à Santa Fe, puis transféré à l'emplacement actuel de l'Hopital San Juan De Dios, pour enfin être resitué Calle Lopez Argueta.

La construction dure de 1496 à 1547, sous la direction de l'artiste Siloé.

L'Hopital San Juan de Dios, situé au bout de la rue San Jeronimo et possède deux très beaux cloîtres et de superbes plafonds à caissons. On peut entrer et se balader dans les cloîtres sans problème.Retable du monastère de Grenade

La soutien des rois Catholiques a pour conséquence un début d'édifice gothique, mais le style glisse vers le Renaissance lorsque la Duquesa de Sessa et son époux le Gran Capitan décident de financer le monastère en échange de leur enterrement dans la Chapelle Majeure de l'église, selon une pratique alors très courante.

L'ensemble date donc du XVIeme, mises à part les peintures murales qui fûrent réalisées au XVIII. Il comporte une superbe église, deux cloîtres, et tout le corps de bâtiment servant à la vie des soeurs. Les plus grands artistes de l'Escuela Granadina ont participé à la décoration, comme Juan de Aragon ou Vazquez el Mozo.

L'église prend la forme d'une basilique, avec une nef en forme de croix, des chapelles latérales et une chapelle majeure. Les fresques sur les murs de la nef et sa voûte, impressionnantes, sont de Juan de Medina. Le retable de la chapelle majeure est l'élément le plus intéressant de l'église.

Réalisé entre 1570 et 1605, il est typique du style Renaissance et du Maniérisme. Il représente des scènes de la vie du Christ, celles-ci étaient dirigées à l'enseignement religieux du peuple, par les images et les sculptures. A droite et à gauche du retable on peut voir le Gran Capitan et la Duquesa en train de prier.

Saccagé lors des invasions napoléoniennes et victime d'un incendie, le monastère sert pendant longtemps de caserne. Ce n'est qu'en 1967 qu'il est restitué à l'ordre Jeronimo afin que des soeurs puissent le faire revivre.

Voute du monastère de Grenade

Pratique :

Calle Rector Lopez Arguetas
Lundi au Dimanche : 10h-13h30 / 16h-19h30
3€

 

 

 

Marion Labatut © Azurever.com

Notre sélection expériences

Toutes nos expériences