Ubrique

Algodonales
Algodonales

Arcos
Arcos

Carmona
Carmona

Ecija
Ecija

Grazalema
Grazalema

Ronda
Ronda

Ubrique
Ubrique

Decryptage des villages
Décryptage des villages

Trajet
Trajet

Villages Blancs
Villages Blancs

 

Ce village fleuri, aux belles maisons blanches est principalement connu pour sa maroquinerie et pour son élevage de taureaux. 

Vue d'Ubrique

La maroquinerie

La visite de la maroquinerie, si elle n’apporte que peu d’intérêt dans la construction de la visite (on observe 5 salariés travaillant au travers d’une vitre) devient très intéressante lorsque, « Sésame ouvre toi », les portes de la boutique s’ouvrent et laissent jaillir la céleste lumière des sacs Courrèges, des portefeuilles Qardela Lubri et autres ceintures Elio Berhanyer à des prix défiant toute concurrence.

Mais, ce qui fait la fierté de ce village, c’est avant tout Jesulin de Ubrique, grand Matador, né en 1974, qui obtint l’alternative en 1990 à Nîmes (l’obtention de l’alternative érige l’adversaire du taureau au rang de matador professionnel). 

El toro

Il a toréé 101 novilladas avant d’obtenir cette reconnaissance.

La rumeur dit qu’il est devenu matador dans l’unique but de séduire les femmes, ces dernières le lui rendant bien, puisqu’elles jetteraient leurs petites culottes en guise d’offrande, lors de ces spectacles…

Un café tapas dans le centre, le « Pena cultural Taurina Jesulin de Ubrique » étale sur ses murs, non pas les petits dessous de ces demoiselles, mais des costumes de Matador, deux têtes de taureaux et des photos et récompenses reçus par Jesulin de Ubrique et bien d’autres.

C’est un cadre idéal pour un arrêt déjeuner ou tout simplement pour boire un verre.

NOTRE CIRCUIT GROUPE

Les Villages Blancs, l'autre Andalousie

 

Notre sélection expériences

Toutes nos expériences