Attraper un cable car

conducteur de cable car à San Fransisco

D'abord, il faut l'attraper. Inutile de perdre son temps à Powell Street Station, c'est là qu'attendent les hordes de touristes.On ne s'y attarde que quelques minutes, histoire d'observer l'étonnant demi-tour du wagon sur sa plateforme.

Ensuite, un conseil : se poster devant l'arrêt de la place Union Square, à quelques blocs de là, généralement beaucoup moins peuplé... Puis, trouver une bonne place.

A l'extérieur, assis sur le banc de droite (d'où l'on aura la meilleure vue), ou debout en équilibre sur le marchepied. Rester prudent, les voitures passent à ras.

Une fois notre cable car attrapé, on est frappé par l'archaïsme du système. Les engins en bois dévalent les collines à toute allure. Debout au milieu de la rame, le chauffeur actionne manuellement un long levier en fer tout droit sorti du 19ème siècle.

Au-dessus, le wagon est tiré par d'énormes câbles, remplacés tous les trois mois. La tradition, c'est encore ce qui fait le charme du cable car.

cable car à San Fransisco

Comme le Golden Gate Bridge et la pyramide Transamerica, le cable car est devenu une icône de San Francisco.

L'icône la plus ancienne, puisque sa construction remonte à la fin du 19ème siècle, quand Andrew Hallidie tente de trouver un remède aux pentes raides et dangereuses.

Les collines de Nob Hill et de Russian Hill ne furent d'ailleurs habitées qu'après leur construction.

De Union Square à Fisherman's Wharf, le trajet ne prend qu'une vingtaine de minutes mais on a l'impression d'avoir monté et descendu toutes les collines de San Francisco !

marche pied de cable car à San Fransisco

S'il s'avère idéal pour grimper les pentes de Powell ou de California Street, les habitants de San Francisco l'empruntent rarement.

En effet le trajet est particulièrement onéreux ($3 l'aller simple !) mais surtout le réseau actuel n'a conservé deux lignes, préservées pour la magie et le folklore par un comité de sauvegarde.

Mais ils ne sont ni pratiques ni très rapides. Pour les trajets quotidiens, mieux vaut emprunter les bus de la compagnie Muni.

Pour comprendre leur fonctionnement, il existe un musée consacré aux cable cars près de la station Powell-Mason, le Cable Car Barn & Museum, où l'on peut découvrir les énormes roues qui maintiennent et déroulent les câbles.

Site interactif sur les cable cars

Caroline Connan © Azurever.com

Notre sélection expériences

Toutes nos expériences