La hippie attitude

dalmatien

Pour comprendre l’attitude hippie de San Francisco, mieux vaut d’abord s’intégrer au décor.

Un détour par une friperie de Haight Ashbury s’impose. On peut y adapter son look – grunge ou roots de préférence, le plus décalé possible – pour trois fois rien.

La panoplie la plus dépareillée fera l’affaire : ici les gens marchent pieds nus, fument le pétard et quittent rarement leur guitare. 

Haight Street

musicien

Imaginez l’endroit pendant le Summer of Love, à la fin des années 1960’s. Des concerts improvisés de Jimmy Hendrix, des studios d’enregistrement pour les artistes de la ‘beat generation’.

L’ambiance est restée, les hippies aussi. On les retrouve, nostalgiques, cheveux longs et lunettes de soleil, grattant quelques morceaux sur le trottoir.

Le quartier s’est dégradé avec la fin d’une époque, et les clochards sont nombreux sur le ‘hippie strip’.

 

buenavista

Incontournable, le Jack’s Record Cellar, le plus vieux magasin de disques de la ville, ouvre ses portes aux fans des sixties.

Aux côtés des vieilles affiches de concerts jazz et rock, des 45 tours sortis du temps font pencher les étagères poussiéreuses.Un peu plus loin, une librairie anarchiste et une pharmacie protégée par des grilles…

Accessible sur recommandation spéciale de votre docteur, cette pharmacie propose des soins uniquement à base de marijuana. Peace and Love, of course, sans oublier Sex, Drugs and Rock'n Roll.

 

Golden Gate Park

golden

Au bout de Haight Street, un poumon de verdure : 410 hectares, avec des pistes pour les vélos et les rollers… simple vue de l’esprit : le Golden Gate Park est avant tout le rendez-vous des habitants les plus déjantés de cette ville.

Posez-vous sur la pelouse et admirez le spectacle. Tout près, les airs disco enveloppent une plateforme sur laquelle s’excitent des patineurs acrobates.

Plus loin, des tambours et des chanteurs à la voie criarde.

Attention, ne vous fiez pas aux apparences de cette charmante jeune fille au panier qui se dirige vers vous avec un grand sourire : elle vend des cookies un peu spéciaux (les fameux ‘space cookies’) qui risquent de vous retourner la tête pendant trois jours.

Et si certaines personnes dansent perchées dans les arbres… restez zen.
 

Caroline Connan © Azurever.com

Notre sélection expériences

Toutes nos expériences