Un dimanche sur Fillmore Street

vue du top de Fillmore StreetQue faire de ces dimanches nonchalants pour se laisser porter par la vibe de San Francisco sans trop d'efforts ? J'ai trouvé la solution : un dimanche sur Fillmore Street.

Depuis Japantown, la rue grimpe vers les sommets de Pacific Heights où se perchent les villas les plus chics de la ville.

Le quartier se la joue fashion sans être élitiste, confortable sans être ennuyeux. La quintessence même de San Francisco.

Un dimanche sur Fillmore Street commence toujours par un brunch.

La rue est parfaitement desservie par les restaurants pour bruncheurs qui se lèvent à midi avec une grosse faim.

Au choix : le brunch mexicain à l'angle de Washington street ; le petit français Chez Nous et sa traditionnelle quiche salade... et mon préféré, l'insoupçonné Fresca et son brunch péruvien.

le Café du soleil

Après mon plat favori, les œufs Bénédicte au crabe, rien de tel qu'un bon café avec le journal du dimanche.

Fillmore street regorge de terrasses parfaitement adaptées aux dimanches décontractés, où l'on peut se poser des heures sans que le serveur ne vous presse de partir : le café du Soleil, Peet's, Coffee Bean, et bien sûr l'éternel Starbucks (il y en a 61 à San Francisco, trois fois plus que de MacDonald's... )

L'idéal : un moka sur une des tables en bois du charmant café Grove, dont la terrasse accueille le soleil en plein après-midi et qui se situe juste en face des machines à journaux (gratuit pour le Guardian et le SF Weekly, mais l'épaisse édition du dimanche du San Francisco Chronicle coûte $1,50).

Quand le brunch est digéré, un peu de lèche-vitrine : la plupart des boutiques de Fillmore street ouvrent le dimanche, et on a le choix entre le footwear sexy chez Paolo, la friperie chic ou les chapeaux fantaisistes de Mrs Dawson. Si le temps ne se prête pas à la flânerie, direction le Clay Theatre, le seul cinéma de San Francisco à n'afficher que des films étrangers.

 rasselas  boomroom

Pour finir la soirée en beauté, il n'y a qu'à redescendre la pente. Une fois en bas, poussez la porte de la Boom boom room ou du Club de jazz Rasselas, qui a accueilli Duke Ellington et Ella Fitzgerald...

D'ailleurs, pour ceux qui passent par San Francisco début juillet, le festival de jazz de Fillmore est à ne pas manquer.

Bon dimanche !

Informations pratiques

Infos historiques et touristiques sur Fillmore street : www.fillmorestreetsf.com

Festival de jazz de Fillmore : www.fillmorejazzfestival.com

Caroline Connan © Azurever.com

Notre sélection expériences

Toutes nos expériences