Antibes et Juan-les-Pins

Azur et paillettes

Ici, on quitte la Provence à proprement parler pour entrer dans la légendaire Côte d’Azur. L’expression suffit à faire rêver : on pense stars, paillettes, glamour...

Et bien sûr soleil, plages magnifiques et villégiatures de rêve. Et ces clichés ne sont pas entièrement faux. Mais le paradis peut vite devenir un enfer : en saison, pas un cm carré de libre sur les plages, la galère pour trouver un hébergement ou même un restaurant, sans parler des prix qui grimpent en flèche.

Il faut alors se rappeler que la Côte d’Azur était d’abord un lieu de tourisme d’hiver, et venir hors saison ! Mai, juin ou octobre sont plus calmes. Il fait de toutes façons beau une bonne partie de l’année.

Notre activité proposée : Cannes et Antibes de nuit

Juan-les-pins et la « jet-set »

Vieille ville et port d’Antibes, depuis la Garoupe

Antibes et Juan-les-pins sont en fait deux quartiers de la ville d’Antibes, chacun d’un côté du Cap d’Antibes, presqu’île qui s’étend vers la Méditerranée.

La mode des vacances à Juan-les-pins a été lancée dans les années 1920 par les riches Américains, époux Fitzgerald en tête ; les ont rejoint de nombreux artistes, et notamment jazzmen : c’est devenu un lieu typique de « l’Ere du Jazz », décrit dans des romans comme Tendre est la nuit (Scott Fitzgerald).

Les musiciens n’arrêteront dès lors pas de s’y presser : jazzmen américains, mais également vedettes de la chanson française (Edith Piaf, Yves Montand, Mistinguett, Joséphine Baker etc.).

Ce lien fort entre Juan-les-pins et la musique entraînera la création du festival de jazz, un des plus importants en France, qui a lieu mi-juillet.

Depuis, les luxueuses villas se sont multipliées sur la colline, et le lieu est également fréquenté par la jet-set : on trouve des boutiques de luxe et beaucoup d’endroits chics pour sortir à Juan-les-pins.

Si votre but en vacances n’est pas d’essayer d’apercevoir des people, passez votre chemin, car la ville en elle-même n’est pas très belle et très bétonnée. Dirigez-vous vers Antibes.

Antibes historique et la Garoupe

Eglise de l’Immaculée-Conception, centre historique d’Antibes

Le centre-ville historique est ici par contre très joli, avec ses remparts, ses ruelles fleuries et ses belles maisons.

Il est agréable de s’y promener, surtout le matin, pendant le marché .

Picasso a séjourné quelques mois à Antibes, et le Musée-château Grimaldi où il était en résidence lui est aujourd’hui consacré.

Les beaux bateaux sagement alignés sur le plus grand port de plaisance de la côte valent aussi le coup d’œil.

Enfin, ne ratez surtout pas la superbe ballade qui consiste à monter sur les collines de la presqu’île de Cap d’Antibes.

En chemin, les villas au cœur de la forêt de pins vous feront rêver, et la vue d’en haut, sur la Baie de Cannes à l’ouest et la Baie des Anges, vers Nice à l’est est inoubliable.

Vue du Cap d’Antibes

 L’Eglise est visitée pour ses naïfs ex-votos, la plupart de marins.

C’est également vers Cap d’Antibes que vous trouverez les plus belles plages.

Parfois, en saison, elles sont semi privatisées : il est obligatoire de louer (cher) un transat pour rester sur la plage.

Pour éviter cela, il vaut mieux venir le matin ou en fin d’après-midi.

Informations pratiques

Gare d’Antibes, proche du centre avec des liaisons directes vers Toulon (1h30), Cannes (10 mn), Nice (20 mn). L’aéroport le plus proche est celui de Nice.
Il existe des liaisons de bus entre Antibes et Juan-les-Pins.
Office du tourisme : www.antibesjuanlespins.com - A Antibes : 11 place du Général de Gaulle, tél 04 97 23 11 11 / A Juan-les-Pins : 55 boulevard Charles Guillaumont, tél 04 97 23 11 10.
Musée Picasso : actuellement fermé pour travaux, réouverture prévue en 2008 - www.antibes-juanlespins.com/fr/culture/musees/picasso/
Marché provençal : tous les matins sur le Cours Masséna

Hélène DE JAHAM © Azurever.c

Notre sélection expériences

Toutes nos expériences