Vezelay, belle, spirituelle, éternelle

Un chemin de silence, de solitude, d’élévation…

Il est des lieux que chacun doit connaître car ils font partie du patrimoine commun à tous les hommes ; parmi ces sanctuaires de notre civilisation, Vézelay aux portes du Morvan, tient la première place.
Patrimoine mondial de l’humanité depuis trente ans, la Colline Eternelle et la Basilique romane dédiée à Marie Madeleine, sont des lieux de mystère et de foi. Les offices très fréquentés, y sont encore chantés en polyphonie par la congrégation des Fraternités monastiques de Jérusalem !

La prospérité de Vézelay n’a duré que quelques siècles lorsque des milliers de pèlerins, princes et rois venaient y vénérer les reliques de la Sainte, avant de partir pour Compostelle ou pour la croisade ; ce fut d’ailleurs à Vézelay que Bernard de Clairvaux, grand Maître de l’Ordre cistercien, lança l’appel à la 2ème croisade.

Vézelay regorge de patrimoine de style roman, de musées, de maisons d’écrivains, mais il est un autre patrimoine moins connu car occulté par des siècles d’abandon : son vignoble !

Plus belle la vigne !

La présence de la vigne à Vézelay remonte à l’époque gallo romaine.
Un monastère bénédictin donne un essor au vignoble au 11éme siècle; mais la notoriété est acquise lorsque les grands Ducs de Bourgogne y possèdent eux-mêmes un clos.
Au 18éme siècle, la Bourgogne devient à la mode pour approvisionner Paris ; les vignes s’étendent sur 500 hectares ; décimées par le phylloxéra, il en reste à peine une petite centaine aujourd’hui mais l’appellation « Bourgogne Vézelay » renaît sous la houlette du restaurateur étoilé Marc Meneau qui réanime seize hectares de Chardonnay au pied de la Basilique.

Or pâle, vif, enjôleur et généreux, le cépage Chardonnay donne ici un vin blanc au parfum de litchi, d’églantine, de fruits du verger ; son arôme légèrement acidulé s’accommode du côté caressant de saveurs crémées, de mets onctueux et convient aux cuisines simples du quotidien.
Un vin pour amateurs éclairés !
Et vraiment on sort des sentiers battus ! Sans folie de prix contagieuse !

Une poignée de vignerons-encaveurs…

Le Vézélien a conservé un visage humain ou la petite propriété est reine ; derrière chaque étiquette se cache un couple de vignerons qui cultive une ribambelle de lopins disséminés sur plusieurs communes : Asquins, Saint-Père, Tharoiseau, Vézelay; ils produisent une infime quantité de vins. Des vins sans traitement chimique pour la plupart, où le labour, la pioche et la binette donnent une terre souple, aérée, qui respire...et les « Bourgogne Vézelay » élaborés n'ont pas usurpé leur mythique nom de famille !

www.vezelaytourisme.com

Tel : 03.86.33.23.69

G. Guihard

Notre sélection expériences

Toutes nos expériences