La Fondation Findhorn

Si vous êtes tentés par des expériences spirituelles nouvelles, si vous avez des tendances hippies ou tout simplement écolos, vous avez au moins une bonne raison de vous rendre à Findhorn.

Cette petite bourgade entre Inverness et Elgin, sur la côte, est célèbre pour la communauté qui s’est installée depuis 1962 à l’entrée du village, sur un terrain de camping.

Les membres de cette communauté la présentent comme un lieu d’éducation spirituelle et basent l’apprentissage des nouveaux membres sur le développement de leur spiritualité intérieure. Il s’agit, si j’ai bien compris, de laisser s’exprimer la part de divin en chacun de nous…

La communauté de Findhorn

Le temple en pierre de la fondation.

Si certains membres ont une religion, aucun credo n’est imposé et chacun est libre de reconnaître un, plusieurs ou aucuns dieux.

De nombreux lieux sont dédiés au recueillement et à la méditation et chacun est libre de les fréquenter ou pas.

Dans une petite maison en pierre qui ressemble énormément à une maison de « hobbits », les petits êtres du « Seigneur des Anneaux », un joli sanctuaire en pierre a été aménagé.

L’un des membres de la communauté m’a confié qu’il s’y était marié. Il y a également une grande pièce commune de méditation, mais elle est beaucoup plus impersonnelle.

Les autres lieux sont pour la plupart de petits jardinets très calmes spécialement conçus pour pouvoir se détendre, méditer et écouter le chant des oiseaux.

A Findhorn, Les barils de whisky sont recyclés en maisons.

Une autre valeur prônée par la communauté de Findhorn est la création réalisée en co-intelligence avec la nature.

Le terrain sur lequel est basé la communauté était jugé impropre à l’agriculture parce que trop proche des dunes de sables de la côte.

En utilisant des connaissances ancestrales, respectueuses de l’équilibre naturel, les premiers membres de la communauté ont pourtant réussi à faire pousser des légumes sur ce terrain et aujourd’hui, la communauté est autonome à 80% pour ses besoins en nourriture.

De la même façon, pour ce qui est de l’énergie, la communauté a installé plusieurs éoliennes et ne fonctionne qu’avec de l’énergie renouvelable. Les maisons, tout en restant fonctionnelles et confortables sont construites dans un souci de respect de l’environnement.

Dans beaucoup de bâtiments, les tissus traditionnels d’isolation entre les murs ont, par exemple, été remplacés par du foin spécialement traité.

Et comme on est en Ecosse, patrie du whisky, certains membres de la communauté ont eu l’idée de recycler des vieux barils, habituellement jetés, pour en faire de jolies maisons toutes rondes. Mais je n’ai pas eu l’occasion de rentrer dedans pour sentir l’odeur…

Visite ou séjour de la fondation

La caravane « fondatrice » des trois membres de Findhorn

La communauté compte environ 500 membres permanents même si tous ne vivent pas sur place.

Elle a été fondée par seulement trois personnes installées au début dans une simple caravane.

Le véhicule est encore présent et même si il a pris un coup de vieux, les membres de la communauté semblent le conserver comme une relique.

Si vous visitez la communauté, vous pouvez être sûrs que la visite commencera par là.

De même, on ne manquera pas d’évoquer avec ferveur Eileen Caddy, une des fondatrices, qui est toujours en vie et habite encore la fondation.

Selon l’un des membres de la communauté : « on la voit peu, elle sort peu car elle est très âgée, mais elle est toujours dans nos esprits et dans nos cœurs. »

Tant de respect peu paraître étrange au premier abord. De même, les activités proposées par la communauté aux hôtes résidant une semaine ou plus dans la « Fondation Findhorn » peuvent sembler désespérément obscures à qui n’est pas sensibilisé aux idées prônées par la fondation.

Ils proposent, en plus des semaines de découverte basées sur l’éveil personnel, des semaines à thème : initiation à l’astrologie, au shamanisme ou aux danses sacrées. Il y en a pour tous les goûts ! Pour plus d’infos ou si vous êtes tentés par l’expérience, vous pouvez visiter le site Internet de l’association.

Marie-Camille Julien © Azurever.com

Notre sélection expériences

Toutes nos expériences