L’île de Skye

Une île entre ciel et terre

L’Ecosse entière semble être une terre bénie des Dieux. Mais je pense que ces derniers ont dû particulièrement s’attarder sur l’île de Skye qu’ils ont façonnée avec amour.

Si Iona est considérée comme l’île sacrée d’Ecosse, Skye est assurément divine. Ici, le ciel, la mer et la terre s’entremêlent dans un enchevêtrement de lochs, de landes et de montagnes escarpées auxquelles s’accrochent des nuages.

Notre activité coup de coeur : Excursion de 5 jours en petit groupe à la découverte des îles d'Iona, de Mull et de Skye

Skye, un paradis pour les yeux

Des hauteurs du « Old Man of Storr » on a une vue extraordinaire sur Skye

A l’aube, si la journée s’annonce bonne, les nuages semblent s’évaporer des hautes cimes des « Cuillin Hills », le célèbre massif aux allures alpines du Sud-Ouest de l’île.

C’est alors que se découvre un paysage multicolore. Des coulées grises de pierres semblent s’écouler des sommets.

Puis les pentes se couvrent d’une herbe rase et d’un vert clair très doux.Cette herbe laisse vite place à une végétation brunâtre de landes et de tourbières.

Enfin, dans les prairies, à proximité des quelques maisons qui s’égrènent dans la lande, l’herbe prend une coloration vert pomme.

Le soir, les couchers de soleils sur la côte Est de l’île sont vraiment majestueux. Le ciel passe du bleu au rose puis au rouge en se déclinant en une multitude de tons pastel. On a de plus très souvent la chance d’assister à un arc en ciel car le temps sur Skye change à une vitesse impressionnante.

La péninsule de Trotternish

Arrivés en haut, on se sent ridicule à côté de ce gros caillou !

La péninsule de Trotternish, au Nord-Ouest de Skye, est l’un des plus beaux morceaux de l’île. On peut s’attarder un moment à Portree, la capitale, avant de s’aventurer dans le reste de la péninsule.

Une petite route à une voie permet de longer la côte. Mais autant être clair, sans voiture, en dehors de la saison touristique, il est très difficile de circuler.

Un bus fait trois fois par jour le tour de la péninsule mais il ne permet pas de faire les arrêts les plus intéressants.

Sans voiture, on peut donc s’adresser à des organismes proposant des tours de la péninsule ou de Skye en une journée ou en une demi-journée. On peut obtenir toutes les infos sur le Site de l’île de Skye.

Même pour ceux qui sont réfractaires à ce genre de tours, c‘est probablement la seule façon de profiter de la beauté de l’île.

A l’ouest de la péninsule, une des images les plus célèbres de Skye se dresse sur le bord de la route. « L’Old Man of Storr » est une roche isolée de « The Storr », escarpement rocheux long de 16 km. « L’Old Man » est reconnaissable à sa forme en menhir.

Kilt Rock

Un peu plus loin, on peut admirer des jolies chutes d’eau se jetant directement dans la mer.

Juste après ces chutes se trouve « Kilt Rock », une falaise basaltique tombant vers la mer. Elle doit son nom à sa forme évoquant les plis arrières d’un kilt.

De l’autre côté de la péninsule, à l’Est, on peut s’attarder sur la tombe de Flora MacDonald, véritable héroïne de l’Ecosse.

Chère au cœur de ses habitants, elle aida la rébellion jacobite après la défaite de 1746. Elle a la chance d’avoir comme dernière demeure une jolie tombe perchée sur une butte balayée par les vents, juste en face de l’océan.

Enfin, à proximité du port de Uig, toujours à l’Est de la péninsule, se cache un petit bijou. En rentrant un peu à l’intérieur de la péninsule, on découvre le « Glen Fairy », le vallon des fées. Tout y est petit et charmant.

Les collines sont de jolies buttes façonnées par les vas et viens des moutons et de minuscules lochs s’insèrent entre elles. Enfin, des promeneurs (ou des fées peut être…) ont formé des dessins avec des rochers.

Si on escalade une des petites buttes, on peut voir en contre bas ces formes étranges: spirales, étoiles ou cœurs. Décidemment, les moindres détails de cette île la rendent étrangement romantique !

Marie-Camille Julien © Azurever.com

Notre sélection expériences

Toutes nos expériences