Saint Andrews

Ancienne capitale du catholicisme écossais

Aujourd’hui, Saint Andrews est surtout connue pour ses terrains de golfs mais elle est également chère aux historiens de la religion car elle est l’ancienne capitale du catholicisme écossais.

Saint Andrews est le saint patron de l’Ecosse. Le pays lui doit notamment son drapeau.

La « saltire », la croix blanche qui se trouve sur le fond bleu du drapeau est la croix sur laquelle Saint Andrews fut crucifié.

Aujourd’hui, les ruines de sa cathédrale sont visitées chaque année par des milliers de touristes.

La ville de l’apôtre André

la ville de Saint Andrews vue de la tour de l’ancienne cathédraleLa légende fait remonter l’histoire de la ville au IVème siècle.

Saint Rule transportait les reliques de l’apôtre André lorsqu’un naufrage le contraint de s’arrêter sur la péninsule écossaise de Fife, au nord d’Edimbourg.

Il ensevelit donc ces reliques sur les terres qui allaient devenir celles de Saint Andrews.

La bourgade devint donc un lieu de pèlerinage central et son monastère, un des plus vastes du pays.

L’ancienne capitale ecclésiastique de l’Ecosse catholique

Le porche d’entrée de la cathédrale de Saint Andrews.

La construction de l’immense cathédrale de Saint Andrews s’étala sur trois siècles entre le XIIème et le XIVème.

Elle était la plus vaste et la plus connue du pays. Les trois grandes rues de la ville convergent toutes vers l’édifice, construit juste en front de mer, à côté d’une falaise rocheuse.

Cette position ajoute un charme marin à la grandeur des ruines. En effet, les Réformateurs du XVIème siècle s’acharnèrent particulièrement sur la prestigieuse cathédrale de Saint Andrews.

Les statues et les tableaux furent jetés à la mer et l’édifice fut pillé. Aujourd’hui, ces ruines restent extrêmement majestueuses, une visite s’impose…

La cathédrale est gérée par Historic Scotland, on peut se reporter au site internet de l’organisme pour les horaires et les tarifs des visites.

les pierres tombales dans le jardin de la cathédrale

D’autres édifices évoquent la splendeur passée de la ville. La fondation de l’université remonte à 1412, elle est la plus ancienne d’Ecosse et elle attire aujourd’hui encore des étudiants du monde entier.

De même, le château de Saint Andrews, géré lui aussi par l’organisme Historic Scotland, est un bon indice du prestigieux passé de la ville.

John Knox, l’instigateur de la réforme écossaise y fut assiégé pendant un an après avoir fait assassiner un cardinal…

Une exposition présente ces épisodes sombres de l’histoire écossaise.

Pour oublier ces crimes, meurtres et autres réjouissances, on peut aller se balader sur « l’East Scores », une très agréable promenade le long de la baie de Saint Andrews qui relie le château à la cathédrale.

Enfin, on peut, en visitant la cathédrale, accéder à son musée. Il possède une belle collection de croix sculptées des VIIIème-Xème siècles.

Marie-Camille Julien © Azurever.com

Notre sélection expériences

Toutes nos expériences