Hong-Kong

Climat

Située non loin du tropique, Hong-Kong est une ville au climat très humide, parfois soumise aux typhons.

Pourtant, selon une plaisanterie courante, on y a toujours froid : en hiver parce qu’il n’y a pas de chauffage, et en été parce que l’air climatisé est partout lancé à pleine puissance…

La période la plus éprouvante de l’année s’étale sans doute de juillet à octobre, lorsque l’humidité de l’air est à son comble ; si l’on n’a pas d’affinité particulière pour les vêtements trempés, prévoir une consommation effrayante de chemises pendant un certain temps.

Novembre et décembre sont plus tempérés, mais janvier voit fleurir manteaux et pull-overs épais. Février, mars et avril sont généralement très agréables, malgré les risques de typhons.

Notre activité suggérée : Promenade historique dans Hong-Kong

Chocs culturels

Tin Hau, déesse de la Mer et de la BienveillanceLes habitants locaux désignent encore les blancs sous le nom de gwailos, c’est-à-dire “démons blancs” ;

équivalent du laowai en usage sur le continent, ce mot — autrefois très péjoratif — s’est usé avec le temps, au point de devenir parfaitement inoffensif dans la plupart des bouches.

Hong-Kong représente une Chine considérablement plus ouverte d’esprit et tolérante que sa grande voisine.

Au contraire de cette Chine-là, justement, vous ne trouverez personne ici cracher bruyamment dans la rue.

Et si la foule occidentale se fait volontiers agressive, force est de reconnaître que les temps modernes ne sont pas tout à fait venus à bout de la modération polie du confucianisme ; il suffit de se rendre dans le métro pour s’en convaincre.

Globalement, Hong-Kong est sans doute l’une des villes les plus sûres du monde ; on n’a pas peur de s’y balader seul dans un quartier populaire à trois heures du matin.

Religion

Le royaume connaît la Paix et la Prospérité ». Drapeau en bord de mer.Au contraire de la “ mère-patrie ”, Hong-Kong n’a pas connue la terrible époque de la Révolution culturelle (1966-1976), et la liberté de culte n’y a jamais été entravée :

aujourd’hui encore, même le mouvement du Falung Gong — terreur du gouvernement chinois — peut manifester et distribuer des tracts dans la rue sans le moindre souci.

Sous l’influence occidentale, le christianisme (protestant, en particulier) s’est assez bien implanté à Hong-Kong, et bon nombre d’églises sont éparpillées sur le territoire ; il y a aussi quelques mosquées et synagogues.

Mais dans sa grande majorité, la population locale est surtout attachée aux cultes traditionnels taoïstes et bouddhistes, dont les temples sont innombrables.

La plupart des Chinois ont une approche très tolérante et terre-à-terre vis-à-vis de la religion ;

si l’on demandait à l’un d’entre eux pourquoi il brûle des bâtonnets d’encens devant la statue de quelque déité, sa réponse serait sans doute : « Au cas où ça marcherait ! ».

INFOS PRATIQUES

Le site officiel de l’Office du Tourisme de Hong-Kong : www.discoverhongkong.com

Dorian cavé© Azurever.com

Notre sélection expériences

Toutes nos expériences