San Lorenzo, quartier des Médicis, du marché et des restaurants

San Lorenzo, rue

De la place du dôme, empruntez la via borgo San Lorenzo pour arriver au coeur de ce que fut le quartier des Médicis, et qui aujourd'hui est toujours un quartier très vivant, avec son marché bariolé de cuirs et vêtements à l'ombre de l'église San Lorenzo, la plus ancienne de la ville.

Elle a été consacrée en 393 et aménagée dans son aspect actuel en 1423 par Brunelleschi. La façade, nue, aurait dû recevoir une couverture en marbre signée Michel-Ange.

San Lorenzo, marchand de sacs

A l'intérieur, les chapelles médicéennes abritent les tombeaux de la famille Médicis. Deux de ces monuments funèbres sont décorées par des statues de Michel-Ange.

Admirez surtout l'Aurore, cette statue où Michel-Ange essaye d'imprimer dans le marbre les rayons du soleil en déformant le visage. A s'en remplir les yeux, mais sans oublier qu'à l'extérieur, entre temps, le marché continue à grouiller !

Les échoppes de sacs et ceintures en cuir tomber vraiment sous le poids de la marchandise.

Autour de San Lorenzo et du marché couvert, le mercato centrale, la plupart des rues sont occupées toute la journée par des charrettes qui vendent tout, et d'abord du cuir.

San Lorenzo, marchand de sacs

Parmi les vendeurs beaucoup sont Toscans, mais il y a aussi une forte communauté de Sénégalais.

Ils sont tellement présents, et intégrés au tissu commerçant, qu'ils sont désormais invités à l'université de Florence pour des colloques portant sur leur façon de communiquer.

Ils tiennent leurs étales de montres et lunettes toujours à portée de main. Avec un simple bouche à oreille silencieux, ils s'évanouissent pour éviter les contrôles de police.

 

Pour les fines bouches

San Lorenzo, restaurant

A San Lorenzo, il y a aussi une très forte concentration de bons restaurants.

Si vous voulez goûter un steak alla fiorentina (pas moins d'un kilo de viande), ou une ribollita (une soupe de légumes bouillie), des tagliatelle au sanglier, au cèpes ou aux truffes, Florence fait pour vous.

A commencer par les entrées copieuses de charcuterie régionale.

Une adresse dont vous entendrez beaucoup parler à San Lorenzo et à ne pas rater :la trattoria Zà-Zà.

Si vous voulez vous loger dans un hôtel d’exception, là où le poète anglais John Milton aurait trouvé l’inspiration pour son « Paradis perdu », essayez l’Astoria A Boscolo Hôtel, situé en plein quartier San Lorenzo.

Fabio Benedetti-Valentini © Azurever.com

Notre sélection expériences

Toutes nos expériences