Naples, un délicieux chaos

bienvenue dans une des plus vielles villes d'Europe

Naples, depuis Colli Aminei, un quartier situé au nord de la ville

Sitôt quitté l'aéroport ou mieux encore la gare centrale Garibaldi, une évidence s'impose : Naples est bien une ville particulière, éclectique, sublimement désordonnée. "

Oublie l'Europe tu es a Naples ! " pourra vous affirmer un Napolitain de souche.

Et c'est vrai qu'à voir ces dizaines de ruelles pavées (attention, glissantes par temps de pluie !) si étroites, ces façades ocres, orange, rouges harmonieusement décrépites, cette étonnante flopée de garages dans une des rues menant à la via Toledo, ces grafittis omniprésents, on en convient aisément.

Oui, il vous faudra jouer du coude et vous montrer déterminé(e) car ici « si vous faites attention aux voitures et aux scooters, alors on fera attention à vous », telle est la règle d’or. C'est d'ailleurs peut-être la seule règle qui s'applique dans cette ville.

Mais c'est tout cela qui fait le charme de cette antique colonie grecque - métropole de plus d’un million d'habitants aujourd'hui - où l'on se régale des meilleures pizzas de toute la péninsule, sirote les expressos les plus serrés et sucrés qui soient à l'ombre du Vésuve et des palmiers, les pieds dans l'eau.

Une ville où l'œuvre du génie humain se lit sur les strates de tufa - la pierre volcanique locale - accumulées au cours des siècles.

Laissez-vous emporter par la symphonie incessante et joyeuse des klaxons, aiguisez vos cinq sens qui seront sans cesse sollicités - sans oublier votre sixième sens, celui de l'orientation - et ouvrez sans plus attendre ce grand livre d'histoire.

Dante se retournerait-il dans sa tombé s’il apprenait que des grafittis ornent le socle de sa statue ? Naples et ses façades aux couleurs vives (ici en contrebas du monastère San Martino).

Faites un tour du côté du musée de « Naples souterraine » , continuez par la visite de cette foison d'églises gothiques, renaissance, et surtout baroques.

Perdez-vous dans les "vico" (les ruelles) du côté de Spaccanapoli.

Après vous être délecté(e) d’une excellente pâtisserie locale, bien méritée, mettez le cap sur le quartier espagnol.

Vous terminerez ainsi la promenade dans les endroits les plus pittoresques de la cité napolitaine.

Le Vésuve, est un élément structurant important de la ville (ici, place Garibaldi). vue sur la mer, depuis la colline en contrebas du monastère San Martino

Informations pratiques :

Bien que la circulation semble être un peu difficile dans la ville, Naples est bien desservie par un système de métro à deux lignes – en travaux d’agrandissement.

La plupart des sites touristiques sont accessibles en métro, dont le plan vous sera fourni à l’office du tourisme. Quelques bus circulent également (mais pas dans Spaccanopoli) mais il est difficile de savoir les arrêts et les horaires à moins d’être sur place.

Hélène Bienvenu © Azurever.com

Notre sélection expériences

Toutes nos expériences