Le Forum - ruines magiques

Forum, vue d'ensemble

C'était le centre politique, économique et religieux de Rome.

 C'était ici même que se décidaient les destins de l'humanité à l'époque où les frontières de l'empire romain étaient les confins du monde.

Dans ce champ de ruines, on peut toujours repérer le site du « miliarium aureum » (le mille d'or), où le début des rues du monde était marqué par une colonne de bronze.

Forum, restes éparsCette petite plaine autrefois marécageuse est assainie grâce à la « cloaca maxima » (des égouts sans précédant) sous le royaume de Tarquin l'Ancien.

C'est alors que le forum devient le coeur palpitant de la ville républicaine puis impériale, jusqu'à l'invasion des Goth (410) et des Vandales (455).

Pendant près d'un millénaire, les ruelles vont s'agrandir et les temples voient défiler savants, marchands, poètes, généraux, empereurs : les grands discours de Cicéron, les satyres célèbres de Horace, les triomphes de César.

Et bien sûr, il y aura le chaos du petit commerce, les tables des joueurs de dés, les brasseries remplies par la plèbe, ce peuple débordant d'une ville cosmopolite qui compte pas moins d'un million d'habitants.

Le forum a été l'épicentre de la ville éternelle. Et il tombera aux oubliettes...

Le temple d'Antonin et Faustina

Au Moyen âge, les Romains utilisent le lieu comme champ pour faire paître les vaches, d'où le nom « campo vaccino ».

Ce n'est qu'à la fin du XVIIIe siècle que commencent les fouilles archéologiques, qui continuent aujourd'hui.

Temple de Castor et Pollux

Reste l'étonnement de découvrir des objets qui ont traversé les siècles à leur place.

Regardez les trois colonnes qui restent du temple de Castor et Pollux ou encore le portail en bronze du temple de Antonin et Faustina.

Si vous cherchez à vous loger dans le coin pour visiter le forum, le Colisée et le Capitole, essayez le Grand Hotel Palatino ou alors jetez un coup d'oeil sur ce moteur de recherche de logements bon marché.

Les dernières heures de César

Ce matin des Ides de Mars du 44 avant J.-C., Jules César a été prévenu par les présages d'un devin et les cauchemars de sa femme le voyant ensanglanté.

Le maître de Rome n'aurait pas dû se rendre à la réunion du Sénat.

Légionnaires

Ce matin-là, L'homme qui a conquis la Gaule et qui nous a laissé le calendrier de 365 jours, le fin stratège et l'amant de Cléopatre n'écoute pas les pressentiments.

 Quand César sort de sa maison située dans le forum, une de ses statues tombe en éclats.

Alors que le dictateur à vie traverse le forum, les passants l'acclament : « Imperator ! » Quelqu'un lui glisse un message d'avertissement ; César ne le lit pas.

Il a congédié sa fidèle garde hispanique. Il pense peut-être à la campagne militaire qu'il prépare contre les Parthes en Iran.

César traverse l'actuelle piazza Venezia avant pour se rendre là où se trouvent aujourd'hui les ruines de piazza Argentina. Ce jour-là, le Sénat se réunit loin du forum, dans la curie du défunt Pompée, l'éternel ennemi. Un autre signe.

César a à peine le temps d'entrer dans l'immeuble. Vingt-trois coups de poignard, dont un seul mortel, l'achèvent sous la statue de son ancien rival Pompée.

Reconduit au forum, son corps sera exposé et incinéré. Aucun des conjurés ne lui survivra plus de trois ans. Même pas son fils adoptif Brutus, un damné aux enfers pour Dante, un héros de la liberté pour Shakespeare.

Fabio Benedetti-Valentini © Azurever.com

Notre sélection expériences

Toutes nos expériences