Les jardins secrets du Pape - un trésor vert

Immeubles des jardins Vatican

Le Vatican est une forteresse toujours défendue par des murs et les gardes suisses. A l'intérieur, c'est vraiment une petite Suisse !

En 1929, les accords du Latran entre Mussolini et pape Pie XI scellent l'indépendance du Vatican.

En dédommagement des territoires perdus en 1870, lors de la conquête de Rome par le roi d'Italie, le Vatican reçoit 4 milliards de lires.

Une fortune qui permet d'aménager luxueusement les 44 hectares du nouvel Etat, le plus petit au monde.

Tour jardins Vatican

Derrière les murs du Vatican, le Pape fait entretenir des jardins privés avec tous les soins.

Le pape a aussi sa gare personnelle... et aujourd'hui les citoyens du Vatican profitent de magasins extraterritoriaux (sans payer la TVA) et de pompes à essence où la cherté du pétrole se fait moins sentir.

Cardinaux et ordres religieux, eux, ont leurs résidences dans l'enceinte du Vatican ou juste autour.

Les jardins sont embellis par fontaines, statues...

Fontaine jardins Vatican

Il est très difficile de visiter ces jardins secrets, mais des visites guidées sont organisées parfois.

Les membres des ordres religieux ont évidemment un avantage. Mais il ne faut pas désespérer.

Si vous arrivez à pénétrer le coeur vert du Vatican, deux pavillons méritent le détour. D'abord, la «casina» (petite maison) de Pie IV, construite en 1558.

Cet ensemble se compose de deux pavillons en vis-à-vis, séparés d'une cour en forme d'ellipse, entouré par des murs et doté de sièges le long des parois.

Une belle fontaine avec des chérubins est au milieu.

Il y a aussi à visiter l'atelier de la mosaïque, créé pour copier toutes les peintures de Saint Pierre.

En 1731, les papes achètent à Venise un brevet pour travailler le verre des mosaïques. Aujourd'hui, cet atelier accepte toujours des commandes !

Fabio Benedetti-Valentini © Azurever.com

Notre sélection expériences

Toutes nos expériences