Thermes de Caracalla - balade dans une merveille

Mosaïque Caracalla

C'est l'une des sept merveilles de l'Antiquité, mais ce n'est ni le pyramides ni le phare d'Alexandrie. Ce sont les thermes de Caracalla.

A Rome, les thermes étaient des cathédrales pour le loisir et le bien-être. Les plus colossales d'entre elles, les bains de Caracalla, ont été construits entre 212 et 217.

Dans un très beau parc, les solides murs des ruines dépassent les 30 mètres d'hauteur.

Vue d'ensemble Caracalla

Caracalla, empereur sanguinaire qui meurt assassiné, avait fait construire un Club Med géant : bibliothèques, gymnases et même un stade.

Il y avait tout pour se détendre. Un jardin des délices qui nous a laissé des vestiges monumentaux.

Un lieu où le vide laissé par l'histoire fait la beauté de Rome.

Un monument où vous pouvez peut-être retrouver ce « silence » romain dont parle Stendhal dans ses Promenades dans Rome.

Détail ruines

L'usage des thermes de Caracalla n'a duré que trois siècles.

Elles sont abandonnées en 537 à cause du siège des Goths, qui coupent les aqueducs de Rome. Plus d'eau, mais le terrain est fertile ici.

Au fil des siècles, les thermes serviront de potager, de vignoble, de pâturage avant d'être redécouvertes en 1545 pendant les fouilles engagées par la famille Farnese.

Allée centrale Caracalla

Parmi les trouvailles : de nombreuses statues, dont l'immense Taureau Farnese (conservé au Musée Archéologique National de Naples) et un Hercule colossal.

Chapiteaux, colonnes, marbres rares vont décorer les palais Renaissance à Rome ou à Florence.

Les thermes de Caracalla perdent de leurs chapiteaux, colonnes et marbres rares. Mais le charme du site reste intact.

Fabio Benedetti-Valentini © Azurever.com

Notre sélection expériences

Toutes nos expériences