Littérature de Grégoire de Tour à Hervé Bazin

C'est pas parce qu'on est passionné d'Internet qu'on ne doit pas jeter ses yeux dans les livres en papier. Ca fait beaucoup de bien; et comme en plus le val de Loire a séduit un nombre considérable d'écrivains, Azurever.com tente de vous en proposer toute la diversité; Accrochez-vous c'est parti:

Le Moyen Âge.

Tours est dès le VIè Siècle un grand centre intellectuel, l'évêque Grégoire de Tours est l'historien des gaules avec Historia Francorum, Charlemagne y fait fonder par Alcuin une école de calligraphie et le poète Baudri de Bourgueil annonce, au XIè siècle, l'art courtois.
Orléans marque au début du XIIIè le triomphe de la langue vulgaire et du lyrisme avec le "roman de la rose", par Guillaume de Lorris et Jean de Meung. Charles d'Orléans, poète, mécène, organise au XVè, dans sa cour de Blois, des joutes poétiques où Villon triomphera...

Renaissance et Humanisme.

Pendant la guerre de cent ans, la monarchie quitte Paris pour la Touraine, les universités d'Orléans et d' Angers sont de hauts lieux de l'humanisme européen, Erasme et Guillaume Budet, Melchior Wolmar, Calvin et Théodore de Bèze y donnent ou prennent des cours.
François Rabelais, né prés de Chinon, étudiant angevin, bénédictin érudit, médecin, nous éclaire, à travers les aventures de Gargantua et de Pantagruel, sur ses idées pédagogiques, religieuses et philosophiques. Très attaché a son pays natal, il en fait le théâtre de la guerre picrocholine.

La Pléiade.

Tout le XVIè poétique est dominé par une école fondée en Val de Loire par sept poètes, dont le chef incontesté est le vendômois Ronsard, le manifeste de ce groupe Défense et illustration de la langue Française est rédigé en 1549 par l'Angevin Joachim du Bellay. Avec le Flechois Baïf, Dorat, Jodelle, Marot et Pontus de Tyard, tous devenus poètes de la cour ils célèbrent la nature,  les dames, le pays natal et la "douceur angevine".

Classicisme et siècle des lumières.

 Le marquis de Racan fait des vers au bord du Loir, Descartes débute ses travaux à l'académie protestante de Saumur, le tourangeau Néricault Destouches succède à Molière, Voltaire séjourne à Sully, Rousseau et sa compagne vivent à Chenonceau, Beaumarchais à Vouvray. Le duc-ministre Choiseul est en exil à Chanteloup.

Paul Louis Courier et Béranger, s'associent dans une action politique d'inspiration libérale.
Alfred de Vigny évoque, dans Cinq mars, le tableau d'une Touraine idyllique. Mais la grande gloire tourangelle du XIXè est pour Honoré de Balzac plusieurs titres de La Comédie Humaine ont pour cadre le val de Loire qu'il aprécit.

Les contemporains.

Charles Péguy célèbre Jeanne d'Arc ainsi que sa chère Beauce, là où le romancier Marcel Proust part A la recherche du temps perdu. Le Poète Max Jacob médite de nombreuses années à l'abbaye de St Benoît sur Loire. La Sologne est inséparable du romancier Alain Fournier, Grand Meaulnes, son braconnier Raboliot évoque le pays natal de son créateur, l'académicien Maurice Genevoix.
La Touraine a vu naître l'humoriste Georges Courteline, et abrita aussi : Maeterlinck, Anatole France, Bergson... René Benjamin, en Touraine, écrivit La prodigieuse vie de Balzac, et des romans sur la vie tourangelle.

Angers est la patrie de l'académicien catholique René Bazin et de son petit-neveu Hervé Bazin, dont la violente attaque contre la bourgeoisie est directement inspirée par sa ville natale.
 

Et voilà, ça on ne pourra pas le faire pour vous... Direction les bibliothèques et autres librairies.

Notre sélection expériences

Toutes nos expériences