Saint Florent-le-Vieil

Romains, Carolingiens, Bretons, Angevins... Normands, Vendéens, la colline sacrée du mont Glonne a connu, peut-être plus que n'importe qu'elle autre ville de Loire tous les aléas de l'histoire. Aujourd'hui encore Saint-Florent-le-Vieil en a gardé une authenticité remarquable.

Au bord de la Loire

C'est certainement en descendant la Loire, en bateau (ou par le petit chemin sous le pont suspendu) que vous appréhenderez avec le plus de sensations l'une des citées ligériennes les plus riches en histoire.

Se dressant au sommet du mont Glonne, l'abbatiale Saint-Florent marque le point le plus au nord du pays des Mauges.

Depuis l'époque romaine, à la croisée des marches du Poitou, d'Anjou et de Bretagne cette colline fut un haut lieu du catholicisme.

Au IVe siècle, Florent quitte l'armée romaine et se consacre à la prière. Veillant sur les reliques du saint, l'Eglise édifia dès le VIIe siècle l'abbaye de Saint-Florent.

Succédant à maintes frictions entre Carolingiens et Bretons, l'installation des Normands en 853, sur l'île Batailleuse (en bas du mont) chassa les religieux de l'endroit.

Ceux-ci trouvèrent refuge près de Saumur, au lieu-dit St-Florent-le-Jeune où ils fondirent le centre de leur congrégation.

Le Vieil

Devenant "le Vieil" et jusqu'à la fin de l'ancien régime, Saint-Florent resta un haut lieu de culte. Mais, c'est sous la révolution que sa destinée va acquérir ses lettres de "noblesses".

Le 12 mars 1793, les jeunes de la région, refusant la conscription allument la mèche de l'insurrection de tout le grand Ouest.Les guerres de Vendée viennent de commencer.

L'abbtiale

Le 18 octobre de la même année, l'armée "contre"-révolutionnaire, forte de 80000 hommes, qu'accompagnent femmes et enfants, traverse, (en barque) la Loire à Saint-Florent.

Il n'existait pas de pont à cette époque.Elle poursuivra sa fameuse "Virée de Galerne" jusqu'à Granville en Normandie.

Ne recevant pas l'aide escomptée de l'Angleterre, affaiblit par la faim et sa misère, cette pitoyable colonne, parfois victorieuse, atteignit Le Mans puis disparut, sous les coups des "bleus" dans les marais de Savenay (Loire-Atlantique, bord de Loire).

A visiter aujourd'hui : L'esplanade de l'abbatiale découvre un paysage magnifique sur la Loire d'Ancenis à Ingrandes.

A l'intérieur de l'édifice, à gauche du choeur, une émouvante sculpture décore le tombeau du Général Bonchamps "moissonné à 33 ans pour la cause sacrée des lys".Le sculpteur, David d'Angers, a fait preuve, dans cette oeuvre d'inspiration romanesque, d'une extrême sensibilité.

Ne pas manquer de descendre vers le fleuve en empruntant les minuscules ruelles en pentes de la ville close.

A découvrir : le jeu de Boule de Sable, à droite de l'abbatiale

Notre sélection expériences

Toutes nos expériences