Troglodytes - habitation ligérienne

Devis Groupes

On peut considérer les villages Troglodytes comme des villages typiques s et caractéristiques de la Loire mais cela n’empêche pas que les villages Troglodytes fassent l’objet d’une curiosité et d’un intérêt croissant de la part des visiteurs qui s’annoncent toujours plus nombreux dans la région de la Loire.

Que signifie Troglodyte ? Le troglodytisme est une curieuse architecture, un peu bizarre même qui s’est développée avec les mains des hommes de l’Anjou. Egalement appelé troglos, ce sont des constructions faites depuis l’époque néolithique jusqu’à aujourd’hui.

On entend ici par construction des habitations creusées à même la roche dans un but de confort plus climatique qu’économique. Le troglodytisme est donc le fait de bâtir justement son habitat dans la matière : la pierre notamment.

Actuellement, le troglodytisme est pratiqué par plusieurs pays du monde mais force est d’admettre que la Loire demeure encore et toujours le lieu où la pratique a vu le jour et donc l’endroit idéal pour admirer les plus anciens troglodytes de l’histoire.

On n’élude pas la question qui suppose que les troglodytes ont été construits dans un but de protection contre un danger, ni la possibilité que leurs constructions furent inspirées des hommes de caverne mais quoi qu’il en soit, le leitmotiv des gens qui se lancent dans cette aventure est actuellement simple : économique car la construction ne nécessite pas de matériaux et le bâtiment est solide.

Par ailleurs, si en visitant la Loire, vous avez la chance de pénétrer dans l’un de ces habitats marginaux, vous constaterez que le luxe et l’ameublement moderne dont on orne ces « maisons » convergent totalement avec l’idée de caverne.

Paradoxe typique du saumurois, des habitants, depuis la nuit des temps, ont creusé le calcaire pour bâtir leur ville, les châteaux, les églises… ou pour y installer leurs propres maisons.

Les troglodytes

Au crétacé inférieur, sur une épaisseur pouvant atteindre cinquante mètres s'est formé le tuffeau. Au fil des siècles, travaillé par l'homme ou désagrégé sous l'action de l'eau, un monde souterrain s'est développé dans le sol saumurois : des champignonnières, des caves, des ateliers et de véritables hameaux avec manoirs et chapelles - photo -.

C'est près de Turquant, entre Montsoreau et Saumur (la route peut également vous conduire à l'abbaye de Fontevraud) que vous découvrirez les constructions troglodytiques les plus remarquables.

Une promenade à pied (1 heure), depuis l'église de Turquant, vers l'ouest, offre un bel aperçu de la diversité et de l'ingéniosité - photo - de l'utilisation de ce cadeau de la nature. Ces troglodytes de coteaux, creusés à même la falaise sont constitués pour l'essentiel de caves et abris utilitaires - photo - .

L'habitat principal est généralement situé à l'extérieur " décollé " ou appuyé à la roche. Un deuxième type de troglodytes, moins connus, mérite une attention toute particulièrement.

Située en retrait du lit de la Loire (sud de Saumur), issue d'amoncellement de coquillages et débris marins formé au tertiaire, la roche (falun) a, jusqu'au début du 20e siècle, véritablement servi d'habitat principal aux paysans.

Moins " visiblement touristiques ", à la fois insolites et souvent impressionnants, ces sites troglodytiques de plaines, appelés également " caves demeurantes " se rencontrent près de Doué-la-Fontaine.

Pirmil

Un site à suivre

Carrefour Anjou Touraine Poitou

Asso. valorisation du patrimoine troglodyte

Notre sélection expériences

Toutes nos expériences