Fès : étape incontournable de votre visite du Maroc

L'UNESCO finance la rénovation des riads traditionnels

Fondée en 789 par Moulay Idriss, l’initiateur de la première dynastie impériale du Maroc, la ville de Fès regorge de trésors architecturaux, et bénéficie d’une réputation d’excellence culinaire et artisanale, autant de raisons pour vous convaincre de consacrer du temps à la visite de cette cité classée patrimoine de l’humanité par l’UNESCO et qualifiée de ville la plus impériale des villes impériales du Maroc !

Fès tirerait son nom de la pioche (fas en arabe) qui servi à réaliser le tracé de ses contours (histoire qui n’est pas sans rappeler la fondation de Carthage, dite originellement Byrsa, du nom de la peau de vache qu’aurait découpé en fine lanières la reine Didon pour délimiter le territoire que les autochtones étaient disposés à lui laisser)

Graffiti religieux dans une ruelle de Fès

Capitale politique des dynasties Idrissides et Mérinides, Fès exerce une grande influence en matière religieuse.

Ville pieuse qui voue un culte au Saint Moulay Idriss et qui teinte volontiers de vert, couleur de l’Islam, ses portes et ses tuiles, elle compte des centaines de mosquées, des dizaines d’écoles coraniques et la première université du monde, la Qaraouiyine (859) du nom des arabes de Kairouan (qayrawan) en Tunisie qui s’y installent à partir de 824.

Cette université, qui a formé le futur pape Sylvestre II au XIème siècle et le philosophe juif Maimonide au XIIème siècle a aussi permis à Fès de rayonner dans le domaine scientifique.

Aussi, le fameux historien arabe du XIVème siècle, Ibn Khaldoun, ainsi que le géographe Léon l’Africain (XVIème siècle) s’y seraient-ils rendus.

Une porte de la Qaraouiyine

En outre, Fès a été un centre commercial de premier ordre, à la croisée des routes caravanières.

C’est pourquoi, les empereurs marocains et quelques grands mécènes ont fait construire de luxueux caravansérails (foundouqs) pour héberger les marchands et garder leurs produits.

De ce statut de phare politique, spirituel, culturel et commercial découle une profusion de splendeurs architecturales (fontaines, écoles, souks, portes…) que vous pourrez découvrir au gré de vos déambulations parmi les quelques 9400 ruelles de Fès !

Si vous êtes féru d’histoire mais quelque peu agacé par l’atmosphère marchande des souks, programmez votre visite de Fès un vendredi, jour de la grande prière pendant lequel l’activité artisanale et commerciale est réduite à sa portion congrue.

Adelaïde Jannot © Azurever.com

Notre sélection expériences

Toutes nos expériences