L’activité du souk des tanneurs à Fès

Puits de teinture

Vous accèderez au souk des tanneurs, le quartier Chouara, en empruntant la rue Mechatine qui vous éloigne du centre de la médina.

En effet, en raison de la très forte odeur liée aux émanations plus ou moins toxiques produites par le travail du cuir, les tanneurs sont cantonnés en périphérie de la vieille ville, à l’instar des teinturiers, situés eux, plus au sud le long de l’Oued Boukhareb.

La plupart des maroquiniers situés dans le quartier des tanneurs disposent d’une terrasse permettant d’observer les puits en briques de terre séchée et en carreaux, où sont réalisés le tannage et la teinture des peaux.

Ce spectacle peut ravir du fait de la beauté des couleurs présentes sous vos yeux. Néanmoins, l’odeur et les conditions de travail des ouvriers qui participent à cette activité devraient apporter une sérieuse limite à votre contentement.

La visite de ces tanneries constitue pourtant une expérience intéressante. Tout en vous confrontant à certaines problématiques illustrant les difficultés actuelles du Maroc dans son développement économique (normes d’hygiène et de sécurité, travail des enfants), elle vous permettra d’en savoir plus sur le processus de fabrication des babouches, sacs, portefeuille et autres souvenirs pittoresques du Maroc, confectionnés grâce au savoir faire pluriséculaire de ces artisans.

Le processus de fabrication des cuirs.

Le séchage des peaux

Quatre type de peaux sont utilisées pour confectionner des cuirs de différente qualité : la peau de dromadaire est la meilleure marché, puis vient celle de vache, enfin les peaux de chèvre et de mouton produisent les cuirs les plus précieux.

Les peaux, portées à dos d’âne dans ce souk, sont tout d’abord plongées quelques jours dans des cuves remplies de chaux, de fiente de pigeon et d’ammoniac pour les nettoyer.

Elles sont ensuite transférées dans les bacs de teinture où les artisans les foulent à pieds nus tous les jours de 6H à 14h30.

Au mieux, ce sont des produits naturels qui sont exclusivement utilisés pour la teinture : le coquelicot pour la teinture rouge, la menthe pour le vert, l’indigo pour le bleu, le khôl pour le noir, le henné pour le orange, un mélange d’huile et de grenadier pour le jaune.

Mais parfois, ces produits traditionnels sont mélangés à des produits autrement plus toxiques tel que le chrome, par ailleurs fortement polluant.

Une maroquinerie du souk des tanneurs

Les peaux ainsi préparées pendant une semaine, sont ensuite rincées et assouplies pendant une journée au moyen d’une machine en bois dans laquelle on les fait tourner.

Après avoir profité de la vue sur les tanneries du haut de sa terrasse, votre hôte appréciera un geste commercial de votre part (celui-ci ne revêt pas pour autant un caractère obligatoire).

Adelaïde Jannot © Azurever.com

Notre sélection expériences

Toutes nos expériences