En voiture Simone ! Les transports en commun marocains

en route avec l’Office National des Chemins de Fer

Vous pouvez choisir de louer une voiture pour faciliter vos déplacements d’un site à un autre et optimiser vos chances de respecter le programme que vous vous étiez fixé.

Si vous disposez d’un peu de temps et que les imprévus ne vous perturbent pas spécialement, placez plutôt vos déplacements sous le signe des transports en commun.

Ils sont toujours l’occasion de nouer des contacts avec des Marocains et d’en apprendre plus sur leurs vies, histoires, opinions ou aspirations, à condition toutefois de respecter les règles de courtoisie en vigueur, comme celle de systématiquement proposer une part de ce que vous consommez en leur présence.

changement intempestif de train sur la ligne Rabat Marrakech

Pour les déplacements de longue distance, il est préférable d’utiliser le train, moyen de locomotion le plus confortable pour des prix comparables à ceux pratiqués par les compagnies de bus.

En plus, le train est réputé plus sûr que les bus, du point de vue de la sécurité et en matière de respect des horaires. Cela dit, des incidents de parcours peuvent toujours se produire.

J’ai pour ma part dû quitter le train qui me menait de Rabat à Marrakech et en emprunter un second après avoir traversé un pont.

Il n’était semblait-il plus assez solide pour supporter le poids du train, après avoir été endommagé par un camion trop haut qui avait tenté de passer dessous…

Résultat des courses : cinq heures de retard sur le planning, mais une petite virée champêtre qui permet de s’aérer un peu et d’observer l’étonnement des usagers, leur courroux puis leur résignation et leur entraide dans le transbordement des bébés et des bagages d’un train à l’autre.

petits taxis de Meknès

Si vous préférez la route aux rails, il semble que la société nationale de bus, la Compagnie de Transports Marocain soit la plus fiable.

Pour cette raison, ses bus sont assez courus des voyageurs. Alors, pensez à réserver vos billets quelques jours en avance.

N’optez pour les transports en taxi collectif que pour de courtes distances (entre Fès et Meknès par exemple).

Leurs conducteurs pratiquent des tarifs très peu élevés mais ils roulent plutôt vite pour maximiser leurs revenus.

Dans la mesure où les accidents de la route sont assez fréquents au Maroc et l’état de ces taxis assez peu rassurant, vous courez quelques risques en embarquant à leur bord.

En plus, vous devrez renoncer à boucler votre ceinture puisque vous devrez partager votre place avec trois autres personnes si vous êtes à l’arrière, ou avec un autre passager si vous êtes assis à la droite du conducteur de ce véhicule prévu initialement pour cinq personnes…

En ville, par contre, les « petits taxis » n’acceptent pas plus de trois voyageurs à la fois.

Adelaïde Jannot © Azurever.com

Notre sélection expériences

Toutes nos expériences