Billet d'entrée au palais royal de Naples

Type d'expérience Excursions et visites guidées

Si vous êtes à Naples, ne manquez pas l’occasion de visiter l'incroyable palais royal qui était le siège de la monarchie à Naples et dans le sud de l’Italie pendant trois siècles, de 1600 à 1946, en commençant par les premiers vice-rois espagnols et autrichiens, suivis par les rois Bourbons et se terminant avec la famille royale de Savoie. Le palais royal abrite le musée des Appartements royaux et la bibliothèque nationale depuis 1919 et a pris ainsi un autre rôle culturel dans la vie de la ville.

Dans le début des années 1600, les vice-rois espagnols de Naples ont décidé de construire une résidence moderne pour eux et le roi d'Espagne lorsqu’il venait leur rendre visite. Ses colonnades et loggias ouvertes étaient très différentes dans la conception par rapport aux châteaux forts magiques des rois de l’Empire angevin et aragonais.
Le site choisi pour le palais était situé à côté du Castel Nuovo, à la fin de la Via Toledo, en direction du nouveau quartier résidentiel de Chiaia, au sud-ouest de l’ancien centre-ville. Le vice-roi Fernando Ruiz de Castro, comte de Lemos et la vice-reine Caterina Zonica de Castro ont commandité à Domenico Fontana la conception et la construction du palais selon un modèle datant de la fin de la Renaissance. L'architecte avait déjà expérimenté ce modèle à Rome avec le travail commandité par le pape Sixte V.

La façade a été construite en briques rouges et noires en pierre Piperno. Sa taille reflète les tendances maniéristes du moment, tandis que son style décoratif rappelle les anciens bâtiments romains, avec ses colonnes de granit, ses inscriptions en latin, ses frontons doriques, ioniques et corinthiens et ses bandes lombardes.

L'intérieur du palais s'étend autour de la place de la cour d'honneur, qui est à son tour entourée par une colonnade d’arches de pierre Piperno. Au-dessus de cette colonnade se trouve une loggia, une arcade couverte reliant toutes les pièces. Déjà présentes dans la conception originale de Fontana et également incluses dans les extensions ultérieures par Sanfelice, Vanvitelli, Fuga, et Gaetano Genovese, deux autres cours intérieures rectangulaires, la cour Belvédère et la cour des Carrosses, communiquent avec la cour d'honneur. Elles créent un effet visuel intéressant s'étendant jusqu’à l'infini, avec des porches alignés et en répétant les caractéristiques architecturales.

Le jardin et toute la face nord-est du palais avec le théâtre royal de San Carlo et les écuries sont entourés de balustrades métalliques en fer forgé du XIXe siècle. L'entrée de l'ancien terrain d’équitation est dominé par les sculptures en fer de deux « Dresseurs de chevaux » par Clodt von Jürgensburg, un cadeau au roi Ferdinand II de la part du Tsar de Russie en 1846. 

L'esplanade orientée vers le mont Vésuve est reliée aux bastions du château Maschio Angioino par un pont voûté construit par les vice-rois, et rappelle l'ancien lien entre le palais et la forteresse avec son arsenal d’artillerie.

Dans ses premiers jours de production, l’usine de porcelaine bourbonne était située dans un pavillon à proximité. La totalité du palais servait à organiser les activités liées à la vie de la cour, telles que les travaux de l'imprimerie royale, l’usine royale de tapisserie, qui a ensuite été transférée à San Carlo alle Mortelle, l’Académie palatine du XVIIe siècle, la chapelle royale, les garnisseurs de la cour, la garde militaire, les salles du majordome en chef, et les quartiers du personnel.

Ref : C-130255-NA