L’autre Amsterdam, Coffee Shop et Quartier Rouge

Devis Groupe
Sortir à Amsterdam promet beaucoup d’étonnement, surtout si on sort la nuit. Si tous les touristes affluent vers les coffee shop, Amsterdam est loin de se composer uniquement de ces bistrots bien que ces derniers soient très nombreux dans le pays.

coffee shops The Bulldog dans le Quartier Rouge

Contrairement aux étrangers, les habitants néerlandais se donnent souvent rendez-vous dans les Brown cafe. Grandes brasseries néerlandaises, ces dernières sont des bars fumeurs où on sert une délicieuse bière assez forte.

On peut donc y boire et fumer en toute tranquillité. Ce genre d’endroit, il y en a plusieurs milliers dans le pays présentent le même décor baroque et la même ambiance tamisée. Si vous cherchez à connaître les néerlandais, c’est l’endroit idéal.

Pour avoir une brève idée du tableau, faites un petit tour dans le café brun de « l’île du pape », il se situe dans le quartier Jordan et est la référence même en Brown café néerlandais ! Si vous voulez un vrai bar, faites un petit détour sur la St Pieterpoortsteeg et buvez un verre dans ce bar de la vieille ville : Rock et bière y sont garantis.

Mais puisqu’on ne passe pas toute la soirée dans un bar, bien que vous soyez certainement tenté de le faire, allez dans le sud de ce même quartier et laissez-vous bercer par la musique mélodieuse du club de blues « Maelo Melo », l’ambiance y est assurée !

Ah la la, les « putains d’Amsterdam » chantées par Brel... On le sait, les Pays-Bas surprennent souvent leurs voisins européens pour leur législation particulièrement tolérante. La vente de cannabis dans les « Coffee Shops » et l’autorisation de la prostitution en sont des exemples.

Moins voyant (moins touristiques ?) mais tout aussi avant-gardistes sont les lois de 2001 autorisant le mariage homosexuel et l’euthanasie (tout en l’encadrant de façon stricte).

On peut être sceptique vis-à-vis de telle ou telle loi mais il n’empêche qu’elles font partie des spécificités du pays. Alors pourquoi ne pas regarder notre inventaire très exhaustif des visites, excursions à faire à Amsterdam ou encore aller faire un tour dans le Quartier Rouge ou pousser la porte d’un Coffee Shop ?

Les coffee shops

Les voyageurs séjournant dans une auberge de jeunesse à Amsterdam seront peut être surpris de la mine endormie ou particulièrement enjouée de nombreux jeunes...

néons de Coffee Shops - Amsterdam devient multicolore

On devine aisément où ils ont passé l’après midi. En effet, les « Coffee Shops » fleurissent partout dans la ville et attirent pas mal de touristes.

Ces cafés disposent d’une licence (un autocollant vert est alors collé sur la porte d’entrée). Elle leur permettent de vendre du cannabis.

Il leur est par contre absolument interdit de vendre des drogues dites dures, de faire de la publicité ou encore de vendre du haschich à des mineurs.

Néanmoins, ces lieux sont critiqués par certains membres de la Communauté Européenne et par plusieurs partis politiques néerlandais, une drogue restant une drogue...

On trouve des Coffee Shops dans la plupart des quartiers d’Amsterdam et il y en a pour tous les goûts. Cela va du café sombre, décoré avec des posters de Bob Marley à des lieux très « bobo » ressemblant parfois plus à une galerie d’art qu’à un café.

Pour ceux qui ne désirent pas fumer, beaucoup de ces cafés sont également de bonnes adresses pour déguster des jus de fruits maison.

Il ne m’a en effet pas semblé voir de Coffee Shops disposant d’une licence leur permettant de vendre de l’alcool.

Dernière mise en garde qui se doit d’être : il est absolument interdit de ramener graines, feuilles ou résine de cannabis en France.

Le Quartier Rouge

ruelle du Quartier Rouge. A chaque néon correspond une femme

Outre les néons des Coffee Shops, tout un quartier d’Amsterdam se teint de rose à la nuit tombée. Il doit d’ailleurs son nom à cet éclairage : c’est le « Red District », le Quartier Rouge.

Il se situe en plein centre, à moins de cent mètres de la gare centrale. Dans ce quartier on peut voir des femmes danser en vitrine, essayant d’aguicher un passant.

La prostitution est légale au Pays-Bas et ces femmes paient même des impôts. Au premier abord, ce commerce semble plus « clean » qu’en France.

Ces petites ruelles sont en effet surveillées par des caméras et les policiers font des rondes toutes la nuit.

On peut penser que les filles prennent moins de risques que dans les pays où la prostitution est illégale mais nous ne sommes pas à leur place.

En tout cas, le quartier attire une foule de touristes et on peut aller y faire un tour sans crainte. On évitera quand même les ruelles les plus glauques et les heures tardives.

Quelques règles : on n’a absolument pas le droit de prendre une femme en photo ; si le rideau de la vitrine est tiré c’est qu’elle est en train de travailler. Voila pour la base. Enfin, si certains mâles sont tentés par l’expérience, on ne le répètera jamais assez : sortez couverts !

Marie-Camille JULIEN © Azurever.com

Notre sélection expériences

Toutes nos expériences