Le Béguinage

Au détour d’une rue pavée, une lourde porte de bois s’ouvre sur le Béguinage. Ce petit quartier est l’un des plus vieux de la ville. Il fut fondé en 1346. Quartier est peut-être un bien grand mot pour ce qui peut être qualifié de cour. Une vingtaine de maisons sont regroupées autour d’une pelouse et de quelques arbres.

Les béguines

Les béguines étaient les premières habitantes de ce quartier d'Amsterdam

Les béguines sont les anciennes habitantes du quartier.

Elles étaient des femmes veuves qui avaient décidé de consacrer leur vie à Dieu. Elles aidaient également des malades et des personnes âgées.

Ces anciennes habitantes ont su se créer un petit havre de paix au cœur d’une ville trépidante.

Aujourd’hui encore, le calme du lieu contraste avec le reste de la ville. On y accède par la place Spui ou par la rue commerçante Kalver Straat, deux des lieux les plus grouillants de la ville.

En arrivant dans ce quartier, on se sent faire un saut de deux siècles en arrière. Rien ne semble avoir changé depuis des années.

Le béguinage aujourd’hui

le Béguinage

Les habitants actuels, pour la plupart membres de la classe aisée de la société amstellodamoise, font leur maximum pour conserver l’âme du lieu.

Ils ont même voulu un moment interdire l’accès du lieu au public. Heureusement pour les touristes, ils n’ont pas pu le faire et l’accès au lieu reste gratuit.

Néanmoins, les visites sont interdites aux groupes.

De plus, le jardin et les entrées sont surveillées par des caméras, et des panneaux invitent les visiteurs à ne pas s’attarder trop longtemps sur place et à ne pas crier ou parler trop fort.

Les belles maisons du béguinage

Maison de bois la plus vieille d'Amsterdam

Même sans rien connaître à l’architecture, les maisons du béguinage font leur petit effet. Elles sont pour la plupart postérieures au 16e siècle car un incendie a ravagé le quartier au 15e.

La maison la plus remarquable est sans conteste la « Het Houten Huis », au numéro 34.

C’est l’une des deux dernières maisons en bois de la ville (leur construction fut interdite au 16e à cause des risques d’incendies). Et cette petite maison de bois sombre au toit pointu est la plus ancienne de la ville.

Elle fût bâtie vers 1470. Elle est assez étrange car totalement asymétrique. Les fenêtres sont disposées sans aucune logique apparente.

Enfin, on peut remarquer les deux églises du béguinage. L’une d’elles est appelée « église clandestine ».

En effet, les béguines pratiquaient leur culte catholique de façon clandestine jusqu’à la fin du 18e siècle, date de la promulgation d’un édit de tolérance.

Enfin, on peut s’attarder devant plusieurs façades. Certaines sont décorées de plaques et de fresques. Au numéro 19, une petite plaque représente la fuite en Egypte.

La sortie vers la place du Spui se trouve à gauche du numéro 34. En sortant du béguinage on se retrouve presque bousculé par les bruits de la ville... Dur de retourner au monde moderne !

Marie-Camille JULIEN © Azurever.com

Notre sélection expériences

Toutes nos expériences