Amsterdam, la ville aux mille et un canaux

Un canal d’Amsterdam la nuit, un air de Venise sur les plaines du Nord

Amsterdam est une ville emplie d’un charme bien particulier... Et elle le doit en grande partie à ses canaux.

Nombreux sont les amoureux qui viennent s’embrasser langoureusement sur un petit pont surplombant l’un d’eux.

Ah, que de douceur, de romantisme, cela mettrait presque la larme à l’œil aux pauvres âmes venues seules visiter la ville.

Mais la jalousie ne doit pas empêcher le visiteur solitaire d’effectuer une petite ballade le long des canaux d’Amsterdam, car c’est bien là que se trouve l’âme de la ville; ce qui la rend exceptionnelle.

Notre activité coup de coeur : Dîner-croisière sur les canaux d'Amsterdam

Une ville d’eau

Le canal Keizersgracht, à côté de la maison d’Anne Frank

Amsterdam, comme tout le pays, est construite pratiquement au niveau de la mer.

Le nom même de la ville rappelle cette situation géographique bien particulière. Il vient de la contraction des mots « Amstel » (nom de la rivière qui coule à Amsterdam) et « Dam » (la digue).

Les premières canalisations, dont celle de la rivière Singel, datent du 14e siècle. Et la plupart des édifices du centre-ville remontent au 18e ou 19e siècle.

Grâce à ce patrimoine historique extraordinaire, plus de 7000 maisons ont pu être classées monuments historiques.

Cette architecture rend les berges des canaux absolument charmantes. De plus, la présence de toute cette eau attire les échassiers.

On peut croiser des cigognes et même des hérons qui nichent au cœur même de la ville. Quelques ballades sont particulièrement bucoliques.

On peut conseiller en particulier les berges du Singel, du Herengracht (le canal des Seigneurs) ou du Keizersgracht (le canal de l’Empereur).

Le pont Magnere Brug sur l’Amstel

Qui dit canaux dit évidemment ponts. On ne saurait estimer le nombre de ponts enjambant les différents canaux de la ville !

Certains de ces ouvrages sont remarquables. Le plus célèbre est le Magere Brug (le pont maigre) sur l’Amstel.

Ce double pont-levis de bois date de la fin du 18e siècle. Il se lève manuellement pour laisser passer des bateaux.

Les façades au bord des canaux

Montée de canapé à l’étage d’une maison d’Amsterdam

L’eau vole à la ville la moitié de sa place, Amsterdam a donc toujours essayé de gagner de l’espace. Les maisons sont extrêmement exiguës et étroites.

Lorsqu’on visite la maison d’Anne Frank, on est vraiment étonné par l’étroitesse et la pente des escaliers. Il fallait bien gagner de la place en l’air à défaut de place au sol.

Cette particularité se retrouve dans l’architecture des maisons d’Amsterdam. Le pignon des façades est souvent équipé d’une poulie permettant de monter des meubles à l’étage.

En effet, il est absolument impossible de monter des canapés ou des lits en passant par ces petits escaliers !

De même, vous remarquerez peut être que les maisons d’Amsterdam au bord des canaux ne sont pas droites...

Et nous ne sommes pourtant pas à Pise. Elles sont juste penchées vers l’avant (vers le canal) pour que les meubles ne buttent pas contre la façade.

L’inclinaison fut limitée pour éviter des effondrements. Mais la limite étant de plus d’un mètre, le résultat est parfois impressionnant et n’inspire pas toujours confiance !

Marie-Camille JULIEN © Azurever.com

Location d'appartement à Amsterdam

Notre sélection expériences

Toutes nos expériences