Le Spui, les cafés « bruns » ou « blancs »

 La jolie place du Spui, à côté du canal Singel est l’une des plus agréable d’Amsterdam. En été, les cafés installent leurs terrasses sur les pavés, entre les lignes du tramway. En hiver, la chaleur des cafés bruns nous fait oublier le froid et la pluie. Ces cafés sont les plus vieux et les plus traditionnels de la ville.

La place du Spui

le Het Lieverdje

La place Spui se situe au sud de la grande place Dam, à côté du Béguinage. C’est une petite place pavée entourée de maisons affichant des façades typiquement amstellodamoises.

Plusieurs lignes de tramway permettent de s’y rendre. Pour la petite histoire, la place était le lieu de rendez-vous des jeunes contestataires des années soixante.

Ceux-là même qui se sont battus pour faire de la société néerlandaise ce qu’elle est devenue : une société très ouverte et progressiste.

La statue de bronze en son centre représente un petit gamin « gavroche », le Het Lieverdje. Il est un symbole de la contestation et de la désobéissance civile.

Les cafés de la place Spui

Tout autour de la place se trouvent de beaux cafés. Les plus célèbres sont le café Hoppe et le café Luxembourg.

Le premier est un café dit brun alors que le second appartient à la catégorie des cafés « blancs ».

La différence entre ces deux types de cafés tient avant tout à l’ambiance. Les cafés blancs sont en général spacieux, lumineux, plus chics et beaucoup moins enfumés que les cafés bruns.

Les gens viennent là plutôt pour manger, boire un petit verre voire une tasse de thé... A l’inverse, les cafés bruns sont à déconseiller à ceux qui ne supportent pas la fumée.

Moins « classes », ils se remplissent à la nuit tombée, dès l’heure de l’apéro...

Les cafés « bruns »

intérieur d’un café brun, ici, le café Hoppe

Les nostalgiques du temps passé se sentiront à l’aise dans ces cafés... La déco ne semble pas avoir changé depuis des lustres.

Leur surnom vient de la couleur brune des murs due à la fumée de cigarette accumulée d’année en année.

On en trouve quelques uns autour de la place Spui mais aussi dans le quartier du Jordaan (quartier nord ouest du centre-ville) ou vers la gare.

Les classes sociales se retrouvent mélangées dans une ambiance festive, joyeuse et alcoolisée. Les spécialités locales sont la bière, bien évidemment, et le genièvre.

On trouve les bières blondes locales à la pression. Les plus célèbres sont la Heineken et l’Amstel.

Au passage, on pourra conseiller aux amateurs la visite de l’ancienne brasserie Heineken, rebaptisée en toute simplicité « Heineken Expérience » et relookée en véritable parc d’attraction dédié au culte de la mousse.

Elle est située juste à côté des grands musées. Pour ceux qui aiment les rousses, j’ai eu un coup de cœur pour la Palm, une bière légèrement sucrée.

L’autre spécialité est le genièvre (jenever en néerlandais), boisson fabriquée à partir des baies du genévrier. Il se sert frappé dans des petits verres et on peut choisir différents âges : « jeune », « vieux » ou « très vieux ».

Les purs et durs commandent un verre de bière et un verre de genévrier. Ils boivent coup sur coup une gorgée de chaque... C’est impressionnant à voir, mieux vaut consommer avec modération !

Marie-Camille JULIEN © Azurever.com

Notre sélection expériences

Toutes nos expériences