Chiang Mai, la perle du Nord...

Chiang Maï, ville nichée au creux de jolies petites montagnes, traversée par un fleuve tranquille (Mae Nam Ping) et sillonnée de quelques canaux, appartenait autrefois au royaume Lanna.

Le mur d'enceinte entouré d'eau, Chiang Mai

L’architecture de la cité a été façonnée en conséquence, ce dont attestent ses innombrables temples tout aussi remarquables les uns que les autres et quelques belles maisons en bois qui ont traversé les âges.

On s’y déplace de préférence en vélo ou en moto, que l’on peut louer à la journée un peu partout dans les guesthouses de Moon Muang road (soi 9 par exemple) mais également celles de Sittiwong/Chuang Moi (à l’intersection des deux).

Chiang Maï se compose d’une vielle ville quadrangulaire, délimitée ça et là part les restes d’un mur d’enceinte dont un beau pan est bien mis en valeur sur la place principale, et du Chiang « Mai nouveau » tout autour.

... Ou le Bangkok du Nord ?

Celle que l’on appelle la « la rose du Nord » semble avoir perdu beaucoup de son éclat ses dernières années.

Chiang Maï est devenue la deuxième plus grande agglomération de tout le pays (600 000 habitants environ), encore loin derrière la capitale, certes.

Résultat : Carrefour pousse ses caddies jusque dans la ville nouvelle, le trafic routier est de plus en plus dense, les jeunes refusent de parler le dialecte régional au profit de l’accent « fashion » des pop stars de Bangkok, un développement touristique important...

Trop pour moi ! Toujours est-il que nombreux expatriés apprécient les charmes de cette cité encore relativement tranquille, ses nombreux restaurants où l’on pourra vous servir toutes les cuisines du monde – ou presque.

Nombreux sont ceux qui viennent à Chiang Maï le temps nécessaire à une formation de boxe thaïe, de massage thaï ou encore de gastronomie locale.

Les touristes naviguent également avec délices dans le coin de Moon Muang road, résident dans ses guesthouses - de caractère souvent, comme à Moon Muang road soi 9 – profitent de l’ambiance et des bars (parfois à « filles... du côté de Loi Kro road au niveau du night bazaar), font leur shopping sur les marchés de la ville.

Bref, tout cela a un petit air de « Kao San road » en beaucoup moins survolté.

Attractions de la ville

La plupart des temples à ne pas manquer se trouvent dans la ville ancienne.

Le musée national, qui ravira les amateurs d’histoire locale et de culture bouddhiste, se situe un peu à l’extérieur (au Nord-Ouest de la ville ancienne), tandis que les ethnologues dans l’âme ne manqueront pas de se rendre au musée des tribus montagnardes , équivalent à celui de Chiang Raï.

Chiang Mai, main square la nuit

Les shoppeurs effrénés et ceux qui le sont un peu moins iront nécessairement faire au night bazaar (Loi Kro et Changklan road) – honnêtement celui de Chiang Raï est plus sympathique, les rues y sont piétonnes là bas - mais aussi et surtout au gigantesque night bazar qui a lieu tous les dimanches soirs à partir de 18h (phrapok klao road/Rachadamnoen) où il est impossible ou presque de se mouvoir dans la foule.

Une occasion en or de faire le plein de souvenirs en tous genres, la région de Chiang Maï étant réputée pour son artisanat !

Ils pourront aussi, rejoints par n’importe quel curieux, faire un saut au marché de Ton Lum Yai et aux halles de Wahorot (très beaux tissus thaïs et des diverses tribus, vêtements, chaussures, sac à dos...).

Une étape que je recommande chaudement ! Le tout est situé au croisement de Wichayanon road et Chiang Moi road, à l’Est de la ville.

Quand à ceux qui aiment la nature avec un grand N, ils n’auront pas loin à aller. La région de Chiang Maï est particulièrement belle, les possibilités de trek sont nombreuses.

Des agences en pagaille vous attendent à Chiang Maï (surtout pour les tours dans les villages des minorités ethniques) mais rien ne vous empêche de vous débrouiller par vous-même !

Informations pratiques :

Chiang Maï est situé à 10 h de train de Bangkok (gare de Hua Lampong). Mieux vaut prendre les confortables trains de nuit de 18h, 19h20, 19h35, 20h10 et 22h – horaires de décembre 2007. 880 baths en deuxième classe avec climatisation (pour une couchette du bas, plus large que celle du haut).

En bus, cela prend 9h, depuis la gare de Mo chit (certains bus partent de Pratu Nam dans Bangkok avant de passer à Mo chit).

La gare routière se situe à 2 km de la gare ferroviaire. Dans les deux cas, il vous faudra prendre soit un tuk tuk (60 baths) jusqu’au centre ville, soit un Song théo (minibus rouge), à 20 baths la course.

Site répertoriant les centres d’intérêt de la ville de Chiang Mai et ses alentours :

Wikipédia sur Chiang Maï :

Horaires de train pour Chiang Mai : http://www.asia-discovery.com/Thailand/trains/chiangmai.htm

Hélène Bienvenu © Azurever.com

Notre sélection expériences

Toutes nos expériences