Spécificités culturelles thaïlandaises

Une société bien disciplinée, très asiatique en somme !

En terre siamoise, l'insécurité n'existe quasiment pas, les vols sont rares (en dehors des endroits où les touristes se rendent en masse, là forcément, il faut être plus prudent), l'honnêteté des Thaïlandais allant jusqu'à ramasser un billet de 1 000 baths que vous n'auriez même pas vu tomber !

Quant à frauder dans les transports publics, c'est tout simplement impossible à envisager !

Bon, cela n'empêchera pas le conducteur de tuk-tuk ou le commerçant pour touristes voyant des Farangs débarquer, d'en profitera pour augmenter son prix de départ.

A vous de le savoir et de le faire baisser, mais cela doit rester un jeu (dans le registre du « sanuk », voir plus bas) !

La Thailande, le premier exportateur de riz au mondeLa société thaïe présente des traits typiquement asiatiques que l'on peut retrouver en Chine, au Vietnam, - d'ailleurs, les Thaïs sont pour plus de soixante pourcent d'entre eux d'origine chinoise !

Au nombre de ses traits figurent l'importance des ancêtres et de la famille (une réalité très étendue : la famille thaïe peut comprendre cousins, oncles, tantes, grands-parents, et même amis...

Plusieurs générations peuvent cohabiter sous le même toit).

La croyance aux esprits et aux superstitions (différentes des nôtres) est très ancrée également comme en témoignent les maisons des esprits et la popularité des amulettes, de la loterie ou encore des paris d'argent (un sport national !).

En Thaïlande, les couples ne se tiennent que rarement par la main, encore moins ne s'embrassent dans la rue. Pas trop d'étreintes publiques donc, vous incommoderiez vos acolytes thaïs !

Et puis, vous ne verrez jamais les Thaïs se baigner en slip ou bikinis, ils seront toujours habillés, même sur une plage déserte, et c'est en partie pour ne pas bronzer (culte de la blancheur, quand tu nous tiens !) et en partie une question de pudeur.

Cela, dit dans les endroits touristiques, sur les îles notamment, on vous laissera faire sans rien dire, mais ailleurs, à la campagne, baignez vous habillé(e) si des Thaïs sont autour de vous.

Par contre, porter des débardeurs, des shorts et jupes courtes ne posent pas de problème, sauf dans les temples les plus respectés où une tenue couvrante est assez souvent exigée.

Une société bouddhiste...

Le boudhisme thai, religion ou philosophie.jpg

La société thaïe est bouddhiste à plus de 95 % ce qui explique bien des caractéristiques énoncées plus haut et bien d'autres, y compris le nombre de temples incroyable qui peuplent le pays.

Le bouddhisme thaï est un peu particulier, il est issu d'un courant du Sud du Sri Lanka (Theravada), mais les Thaïs ont été influencés dans leur histoire par l'hindouisme, résultat :

on retrouve souvent des têtes de Ganesh et de Shiva aux côtés des représentations du Bouddha, qui, sans qu'on lui ait demandé son avis doit composer avec ce syncrétisme ambiant !

A ce sujet, il ne faut pas montrer du doigt à l'intérieur d'un temple, et ne pas toucher directement un moine bouddhiste si vous êtes une femme (pour cause de vœux de chasteté).

De même, ne pas orienter ses pieds vers Bouddha et bien sûr retirer ses chaussures dans les temples et les maisons.

Les représentations du Bouddha sont sacrées et les livres, d'une manière générale, sont très hautement considérés, ne vous avisez pas de jeter un livre par terre, surtout s'il parle justement de Bouddha !

Quant au Sud de la Thaïlande, il est parfois majoritairement peuplé de musulmans Thaïs, notamment sur des îles comme Koh Lhanta.

« Sanuk » et « alloy », deux maîtres mots en Thaïlande

Superstisieux les Thais.jpg

Les Thaïs pensent que rien ne vaut la peine d'être entrepris qui ne soit « sanuk » (prononcez : « sanouk », ce qui veut dire drôle, amusant) :

ne vous étonnez pas si votre guide thaï, votre chauffeur de taxi, vous demande si vous trouvez la visite « sanuk », il faudra bien sûr répondre que oui !

Le suprême du sanuk, c'est sans doute le karaoké, dont les Thaïs sont des fans absolus, toutes catégories sociales confondues (vous n'y couperez pas, même dans les bus de nuit !).

Tiens, connaissez-vous les bus disco ? On les reconnaît assez facilement à leur aspect extérieur d'un kitsch tapageur prononcé.

Quand un bus disco roule, ça dégage des décibels et vous apercevrez la joyeuse compagnie à bord s'agiter à l'intérieur, débordant jusque sur les fenêtres donnant sur la route.

Il faut bien se montrer et faire partager le côté « sanuk » aux autres qui n'ont pas la chance de faire partie de l'équipage...

Précision - qui a son importance - le couloir d'un bus disco fait bien sûr office de piste de danse et le bus roule vraiment !

Dans le genre, il existe aussi les disco boats qui naviguent sur les cours d'eau sillonnant les villes, notamment à Kanchanaburi.

Mais ce genre de distractions est rarement proposé aux touristes classiques car tout ceci est profondément thaï !

La nourriture joue un rôle de première importance en Thaïlande. Les Thaïs mangent en permanence tout au long de la journée.

On vous demandera souvent si vous avez déjà mangé - sinon, on vous obligera à vous arrêter reprendre des forces ! On s'enquerra alors de savoir si ce que vous mangez est « alloy » (a - ll - o ï , «délicieux »).

Réponse positive souhaitée dans ce cas là et puis de toute façon, la nourriture thaïe est succulente (bien épicée souvent, mieux vaut demander : « maï p - h- èt » : « non épicé »).

De toute façon, vu les prix pratiqués, et étant donné que la chaleur fait perdre du poids, il n'y a pas de raison de s'en priver !

Niveau boissons, les Thaïs sont amateurs de pepsi cola, du red-bull et de bière (très bonne), sans parler du whisky thaï (qui ne vaut pas le Jameson, il faut le reconnaître...).

Alors trinquez donc un coup avec vos nouveaux amis Thaïs : « Ch-a-ï yo » (à la vôtre) !

Hélène Bienvenu © Azurever.com

Notre sélection expériences

Toutes nos expériences